La Poste repousse l'âge limite du président pour que Jean-Paul Bailly puisse rester

© 2011 AFP

— 

Le conseil d'administration de La Poste a autorisé mercredi la modification du statut de l'entreprise en repoussant l'âge limite du président de 65 à 68 ans, afin de permettre à l'actuel dirigeant Jean-Paul Bailly, 64 ans, de poursuivre son mandat, selon des administrateurs.

A la tête du groupe depuis 2002, Jean-Paul Bailly a été reconduit en décembre dernier pour un mandat de cinq ans. Un problème d'âge s'était alors posé, car les statuts de La Poste, tout comme la loi, fixent à 65 ans la limite d'âge pour tous les dirigeants de groupes publics.

68 ans

Dans un communiqué, les administrateurs du syndicat CGT ont indiqué que Jean-Paul Bailly avait «saisi l'opportunité du conseil d'administration pour modifier l'article 14 sur l'âge du président qui lui permet dorénavant de poursuivre son mandat jusqu'à 68 ans».

D'autres administrateurs, contactés par l'AFP, ont confirmé la décision. La direction de La Poste a pour sa part déclaré à l'AFP que le conseil d'administration avait «voté, sur proposition de l'Etat, le fait de présenter la modification» sur l'âge limite «à l'occasion de l'assemblée générale des actionnaires» le 7 avril. La Poste est un établissement contrôlé à 100% par les pouvoirs publics.