Les Français plus nombreux en 2011 à vouloir partir à l'étranger

© 2011 AFP

— 

Les Français sont 5% de plus à déclarer avoir l'intention de partir en vacances à l'étranger, soit 14,2 millions de personnes, avec un budget moyen en légère hausse, selon une enquête du cabinet Protourisme.

En 2010, 13,6 millions de Français avaient effectué un séjour à l’étranger.

Le budget moyen est en augmentation de 3% à 887 euros, et plus précisément de 690 euros pour les court et moyen courriers et de 1.340 euros en long courrier, selon cette étude publiée jeudi.

35% de touristes français au total envisagent de partir à l'étranger (contre 31% en 2010), selon l'enquête réalisée du 4 au 11 février, jour du départ de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak.

Comme déjà observé ailleurs, les destinations qui profitent cette année des événements au Maghreb et au Moyen-Orient sont notamment l'Espagne, l’Italie et la Grèce avec leurs îles respectives.

En long courrier, l'Océan indien, Bali mais aussi la Thaïlande et le Vietnam notamment vont encore voir augmenter le nombre de touristes.

Selon Didier Arino, responsable de l’étude, l'année 2011 "bénéficie d’un report de clientèles qui envisageaient déjà de partir en 2010 et qui en avaient été dissuadées par le volcan islandais, les intempéries et autres problèmes conjoncturels".

Le profil du partant à l’étranger est un cadre, multi-partant, urbain et dont le foyer a un revenu moyen net de 3.700 euros mensuel, selon l'étude.

Un quart des partants à l'étranger ont un budget vacances annuel supérieur à 3.500 euros par foyer.

Parmi les Français ayant l’intention de partir à l’étranger, 29% ont un budget supérieur à l’an dernier et 10% en baisse.

Internet reste le premier moyen d’information. Les sites des agences de voyages sont les plus utilisés (50% des internautes) devant les sites privés des opérateurs (40%). Les blogs ou forums sur le tourisme représentent 22% et les comparateurs de prix 15%.

L'étude a été réalisée par Protourisme par le biais d’une enquête Omnibus auprès d’un échantillon de 3.000 personnes représentatives de la population française et d’une enquête internet auprès de 2.000 personnes étant parties à l’étranger en 2010 et/ou ayant l’intention de partir en 2011.