Japon: Angela Merkel ne voit pas la catastrophe plomber l'économie

E.M. avec Reuters

— 

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré jeudi ne pas s'attendre à ce que l'économie mondiale soit considérablement pénalisée par la catastrophe au Japon, soulignant par ailleurs que Berlin ne pouvait se passer de l'énergie nucléaire à court terme.

>> La catastrophe au Japon va-t-elle faire vaciller la reprise mondiale? Lire l'analyse de 20minutes.fr
                                   
La chancelière, qui a décidé lundi de suspendre l'accord prolongeant la durée de vie des centrales atomiques en Allemagne, a jugé que l'électricité nucléaire restait une source d'énergie peu onéreuse, «passerelle» vers les énergies renouvelables. Angela Merkel a indiqué qu'elle présenterait un calendrier clair d'accélération de la mutation énergétique de l'Allemagne.
                                   
Elle a dit travailler avec le président français Nicolas Sarkozy sur des initiatives au sein du G20 pour renforcer la sécurité dans le secteur du nucléaire et a jugé que le problème des déchets nucléaires ne pouvait être laissée aux générations futures et devait être réglé dès aujourd'hui.