La diversité, ça peut rapporter gros

EMPLOI Les jeunes de banlieue, les seniors, les personnes handicapées, les femmes... Des boulets de la performance économique française? Pas si sûr...

Sylvie Laidet

— 

Les entreprises vont être obligées d'engager davantage de seniors.
Les entreprises vont être obligées d'engager davantage de seniors. — L. SIMON / SIPA

Selon une étude du cabinet Goodwill Management pour IMS Entreprendre pour la cité, la diversité des ressources humaines augmenterait la rentabilité de l’entreprise de 5% à 15%. Tour d'horizon des idées reçues qui ont du plomb dans l’aile.

Les seniors coûtent cher et sont moins productifs que les jeunes
Eh bien non, si l’entreprise a mis en place un management adapté, les «vieux» sont même plus performants (+4%) que les juniors. Leur éventuelle baisse d’aptitude physique est largement compensée par l’expérience acquise et partagée. De plus, ils semblent moins sujets au stress que leurs cadets. A poste équivalent, les plus âgés ne coûtent pas plus chers que les plus jeunes. «Cette perception erronée vient du fait qu’en réalité, le salaire augmente en fonction de la performance et du niveau de responsabilité, deux variables souvent corrélées à l’âge», commentent les auteurs de l’étude.

Les femmes et les salariés issus des minorités visibles, même combat, jamais là
Perdu! A part pendant leur congé maternité, les femmes ne sont pas plus absentes que les hommes. Un bémol toutefois, l’étude note un pic d’absentéisme des femmes de plus de 50 ans. Mais au lieu de les fustiger, les employeurs feraient mieux de s’attarder sur les causes de ces absences (démotivation liée au plafond de verre, pénibilité…) et d’essayer de les corriger. Quant aux salariés issus des minorités visibles, ils présentent un taux d’absentéisme plus faible (5 jours) que les autres (11 jours).

Les personnes handicapées, contre productives
Mauvaise pioche. La différence d’aptitude d’un travailleur handicapé et d’une personne valide est très faible voire nulle dès lors que le poste de travail est adapté.

Equipe diverse… se disperse
C’est exactement l’inverse. Diversité = productivité accrue. L’analyse de plusieurs unités de production tend à prouver que les plus performantes sont celles qui ont le taux d'emploi de travailleurs handicapés le plus élevé, un encadrement de proximité fortement féminisé et un fort emploi des salariés seniors.