Chirac veut réformer les cotisations patronales...

© 20 minutes

— 

La réforme du financement de la protection sociale devrait être engagée cette année. C’est ce qu’a annoncé hier le président de la République, Jacques Chirac, lors de ses voeux aux forces vives de la nation. Les cotisations sociales patronales ne seront plus seulement basées sur les salaires versés, mais aussi sur la richesse créée par l’entreprise. Ce système, défendu par le PS et la CGT, vise à soutenir les entreprises qui emploient beaucoup de personnes. Le chef de l’Etat a promis de consulter les partenaires sociaux. Hier, les syndicats ont plutôt bien accueilli la proposition mais le patronat s’est montré très réticent. Le Medef a mis en avant un risque de pénaliser l’investissement, car les entreprises de haute technologie créent plus de richesse. Il est vrai que cette réforme profitera à certaines activités, comme l’industrie lourde, la distribution, le bâtiment ou la restauration et l’hôtellerie, et en pénalisera d’autres, comme les groupes d’énergie, de transports et de télécommunications soulignent plusieurs économistes.