Ryanair en discussions avec des fabricants d'avions chinois et russes

© 2011 AFP

— 

La compagnie aérienne irlandaise à bas coûts Ryanair a entamé des discussions avec des fabricants d'avions chinois et russes pour qu'ils deviennent ses fournisseurs, a indiqué mardi son patron Michael O'Leary.

Boeing

«Nous venons juste de commencer des discussions avec les Russes et les Chinois. Il n'y a rien de plus à ajouter à ce sujet pour l'instant», a-t-il déclaré à Madrid, lors d'une conférence de presse organisée sur le thème des contrôleurs aériens, dont la grève sauvage en décembre avait paralysé le pays pendant 24 heures.

La compagnie irlandaise utilise actuellement des Boeing 737 mais a rompu fin 2009 les négociations avec l'entreprise américaine pour une nouvelle commande d'avions, les deux parties n'ayant pas réussi à s'accorder sur les termes de la vente.

La compagnie russe United Aircraft et la chinoise Comac ont jusqu'à présent surtout fourni des avions aux transporteurs aériens de leurs pays respectifs et n'ont pas réussi à se faire une place sur les marchés occidentaux, largement dominés par Boeing et l'européen Airbus.

1.500 vols

United Aircraft travaille sur un avion de moyenne taille, le MS-21, pouvant accueillir de 150 à 212 passagers, un concurrent direct aux Boeing 737 et Airbus A320 qui a déjà été commandé par la compagnie russe Aeroflot. Comac prépare quant à lui un avion similaire, baptisé C919.

Les deux modèles sont attendus sur le marché après 2014. Ryanair, qui opère plus de 1.500 vols par jour, prévoit de transporter environ 73,5 millions de passagers au cours de son exercice fiscal, qui sera clos le 31 mars.