Les 100 Français les plus riches se partagent près de 3 milliards d'euros

ECONOMIE Et ils ne sont souvent pas assujettis à l'ISF...

E.M.

— 

Illustration chèque.
Illustration chèque. — AVANTIS STOCK/SIPA

Les 100 Français les plus riches se sont partagés en 2008 un revenu fiscal de 2,8 milliards d’euros, selon une note confidentielle de Bercy transmise à des parlementaires et citée lundi par le site Internet de Marianne. Une coquette somme très loin de la réalité des ménages.

2,8 milliards d’euros

«En 2008, le revenu fiscal de référence moyen de l’ensemble des contribuables plafonnait à 22.202 euros», précise ainsi Marianne.

Dans le détail, 91% de ces 2,8 milliards d’euros proviennent de plus-values mobilières, sur les actions ou obligations; 3% des revenus fonciers et immobiliers; 2% des revenus commerciaux; et 4% des salaires, pensions et retraites.

A contrario, le revenu fiscal de référence moyen de l’ensemble des contribuables français est constitué à une écrasante majorité (85%) par des salaires, pensions et retraites.

Vers une suppression de l’ISF

Mais en pleine réforme de la fiscalité du patrimoine, cette note de Bercy offre surtout une arme redoutable en faveur de la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune.  

«Les 100 plus gros patrimoines taxés à l’ISF gagnent beaucoup moins que les 100 plus gros contribuables. Bref, la spéculation enrichit plus que la propriété», explique Marianne. Le document montre donc «que ces deux populations sont différentes, et que les vrais riches ne sont pas ceux qui payent l’ISF», poursuit l’article.

Le gouvernement doit annoncer jeudi les pistes pour réformer la fiscalité du patrimoine. Le ministre du Budget, François Baroin, a expliqué mardi qu’il s’orientait vers une modification en profondeur, voire une suppression, de l’ISF.