François Baroin n'exclut pas de supprimer l'ISF

FISCALITE Il refuse une réforme a minima...

© 2011 AFP

— 

L'Assemblée doitt adopter mercredi soir le projet de budget 2011, placé sous le signe de la recherche d'économies, comme l'a rappelé François Fillon aux députés UMP, mais qui sera forcément remanié en cours d'exercice avec la grande réforme fiscale annoncée par le chef de l'Etat.
L'Assemblée doitt adopter mercredi soir le projet de budget 2011, placé sous le signe de la recherche d'économies, comme l'a rappelé François Fillon aux députés UMP, mais qui sera forcément remanié en cours d'exercice avec la grande réforme fiscale annoncée par le chef de l'Etat. — Lionel Bonaventure AFP

Depuis quelques semaines, le gouvernement semblait s’orienter vers une réforme a minima de la fiscalité du patrimoine.

Réforme de la fiscalité

Mais le ministre du Budget François Baroin a assuré qu’il n’en serait rien. Il a déclaré mardi que le gouvernement retenait deux scénarios pour réformer la fiscalité du patrimoine, l'un qui prévoit une «transformation en profondeur» de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), et l'autre «peut-être» sa suppression.

Le gouvernement prévoit de dévoiler jeudi les pistes qu'il retient pour cette réforme fiscale et le ministre a déclaré sur France 2 que «deux hypothèses» seraient mises «sur la table».

Deux hypothèses

«L'un des deux scénarios ira dans la réforme de l'ISF peut-être jusqu'à sa suppression, un autre ira dans une transformation en profondeur», a déclaré le ministre.

Il a ajouté que les deux hypothèses prévoiraient également la «suppression du bouclier fiscal».

Ces projets devraient être détaillés jeudi à l'occasion d'un colloque à Bercy présidé par François Baroin et la ministre de l'Economie Christine Lagarde.