PSA et BMW vont investir 100 millions d'euros pour les technologies hybrides

© 2011 AFP

— 

Les constructeurs automobiles français PSA Peugeot Citroën et allemand BMW ont annoncé lundi vouloir investir 100 millions d'euros dans leur coentreprise dédiée aux technologies hybrides, qui sera basée à Mulhouse (Haut-Rhin) et Munich (sud de l'Allemagne).

Les deux groupes, qui collaborent déjà depuis une dizaine d'années dans les moteurs, avaient annoncé au début du mois qu'ils allaient étendre cette coopération aux technologies hybrides avec l'objectif affiché de devenir un acteur majeur dans ce secteur.

Ils ont créé dans ce but une coentreprise, détenue à parts égales et nommée "BMW Peugeot Citroën Electrification". Les activités de recherche et développement seront basées sur le site de Munich, ont précisé lundi les deux groupes, à la veille de l'ouverture du salon automobile de Genève. Celui de Mulhouse sera consacré aux activités industrielles, selon un communiqué de presse commun.

"L'effectif de 400 personnes prévu à fin 2011 concerne le site de Munich", indiquent les deux constructeurs automobiles. "Des emplois complémentaires seront créés à Mulhouse en prévision du démarrage des opérations, en 2014. Lorsque l'usine tournera à pleine capacité, elle comptera environ 250 personnes", précisent-ils.

Une grande partie des équipes sera constituée de salariés issus des deux groupes, mais une centaine de recrutements externes sont prévus, essentiellement des ingénieurs spécialisés dans la mobilité électrique et l'électronique, selon le communiqué.

"Cette joint-venture va nous permettre de développer une expertise technologique et industrielle en Europe autour de la chaîne de traction électrique et d'en conserver tout le potentiel de création de valeur", se félicite Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, cité dans le communiqué.

Au delà de leur coentreprise, les deux constructeurs espèrent fédérer d'autres acteurs du secteur sur les technologies hybrides en plein développement.