Une bouteille de Vin jaune adjugée 57.000 euros

© 2011 AFP
— 

Le Vin jaune est "entr(é) dans la cours des grands", avec la vente d'une bouteille de 1774 au prix record, pour un vin du Jura, de 57.000 euros lors des enchères de la 15e Percée du Vin jaune organisée les 5 et 6 février à Arbois pour fêter le nouveau millésime 2004.

Devant une salle comble, au terme d'une lutte palpitante avec un acheteur parisien, le suisse Pierre Chevrier a emporté samedi, pour le compte d'un groupe d'amateurs franco-belgo-suisse, l'enchère à 57.000 euros de cette bouteille de 237 ans, mise en vente à 5.000 euros.

"Enfin le Vin jaune entre dans la cour des grands", s'est félicité Bernard Badoz, fondateur de la Percée, qui célèbre chaque année dans une ville différente du Jura le nouveau millésime du plus célèbre des vins du cépage savagnin.

"Maintenant le Jura est à placer aux côtés des bordeaux et des bourgognes de grand prix. Cette bouteille de 1774 est un vrai morceaux de patrimoine français et européen", a déclaré l'acheteur, qui a fait part de son intention de boire le précieux nectar.

La bouteille était issue d'un lot conservé pendant huit générations par la famille Vercel, dans une cave enterrée et voûtée d'Arbois, capitale des vins du Jura et ville du créateur de l'oenologie moderne, Louis Pasteur (1822-1895). D'après la légende, celui-ci aurait "savouré une bouteille du lot en 1882 pour fêter son accession à l'académie française".

De type "Bourgogne" --avec un long col et un corps ventru-- et d'une contenance de 87 cl, la bouteille recèle du vin jaune produit par le vigneron arboisien Anatoile Vercel (1725-1786), issu d'une vigne taillée sous Louis XV et vendangée sous Louis XVI.

Une des bouteilles du lot a été dégustée en 1994 par 24 professionnels, au Château Pécauld à Arbois. Le nectar d'une "couleur or ambré" avec un "goût de noix, d'épices, de curry, de cannelle, de vanille et de fruits secs, a donné d'excellents résultats", étant noté 9,4/10.

"Cette vente est le résultat de 15 ans d'efforts pour faire connaître les vins du Jura", explique le président de la Commission vente aux enchères de la Percée, Bernard Pujol, qui ne pensait pas voir l'enchère dépasser les 30.000 euros.

La production du Jura, modeste, avec des rendements de 80.000 hectolitres par an, soit 40 hl par hectare, est réputée pour sa qualité, avec 98% du vignoble classé en AOC: quatre AOC géographiques (Arbois, Côte du Jura, Château Chalon et L'Etoile) et deux AOC produits (Crément de Jura et Macvin du Jura).

Surnommé le "vin des rois et le roi des vins", le Vin jaune vieillit six ans et trois mois en fût de chêne de 228 litres avant d'être mis en bouteille dans un "clavelin", d'une contenance de 62 cl.

La Percée du Vin jaune, qui rassemble chaque année 85 vignerons et plus de 40.000 visiteurs, est devenue la vitrine du vignoble local.

La prochaine édition se tiendra les 4 et 5 février 2012 à Ruffey-sur-Seille.