Les bonus et salaires atteignent de nouveaux records à Wall Street

FINANCE Ils ont bien plus augmenté que les résultats des entreprises...

Thibaut Schepman

— 

Wall Street en février 2010 (New York).
Wall Street en février 2010 (New York). — FRANCES M. ROBERTS/NEWSCOM/SIPA

Les principales banques américaines cotées à Wall Street ont versé un montant record de bonus à leurs salariés en 2010. Le total de leurs primes et bonus s’élève à 135 milliards de dollars, révèle une enquête du Wall Street Journal (WSJ), soit 5,6% de plus qu’en 2009.

141.000 dollars par employé

Les salaires ont eux aussi progressé tout au long de la crise. Selon le WSJ, la masse salariale des 25 plus grands établissements de Wall Street était de 377 milliards en 2007, 411 milliards en 2009 et 415 milliards en 2010. La rémunération totale moyenne par employé a augmenté de 3% à environ 141.000 dollars, « même si ce chiffre varie considérablement d'une entreprise à l'autre».

Les résultats des entreprises ont pourtant progressé dans une proportion bien moindre. Leurs chiffres d’affaires ont atteint 417 milliards de dollars en 2010, soit une augmentation de 1%. Seul signe de modération, le Wall Street Journal note qu’une grande partie des paiements sont désormais différés d’une année sur l’autre, pour l’imiter l’incitation au risque, comme le préconisait le G20