Les vacances en Tunisie, ce n'est pas pour tout de suite

TOURISME La suspension des départs et les séjours vers le pays a été prolongée...

© 2011 AFP

— 

TUNISIA, HAMMAMET : Un extrait vidéo montre une résidence menacée par les flammes le 13 janvier 2011 dans la cité touristique d'Hammamet.  
TUNISIA, HAMMAMET : Un extrait vidéo montre une résidence menacée par les flammes le 13 janvier 2011 dans la cité touristique d'Hammamet.   — AFP PHOTO / CLOTILDE GOURLET

La suspension des départs de vacanciers français à destination de la Tunisie, toujours en proie à des manifestations contre le gouvernement de transition, a été prolongée jusqu'au 7 février, a annoncé mercredi soir l'Association des tour-opérateurs français (Ceto). La suspension de ces départs a déjà été prolongée à plusieurs reprises depuis la Révolution du jasmin qui a provoqué la chute du président Zine El Abidine Ben Ali.

>> Les risques pour l'économie si la situation perdure, c'est par ici

«Compte tenu des dernières évolutions de la situation dans le pays», le Ceto, après consultation des principaux tour-opérateurs programmant la destination, a décidé de prolonger la suspension «des séjours et circuits» de touristes. Les vols secs, transportant essentiellement des Tunisiens, fonctionnent eux toujours. Certains voyagistes ont maintenu en effet des vols vers Monastir, Djerba et Tunis.

Les tour-opérateurs «continuent d'évaluer la situation locale et préparent la réouverture de la destination à tout moment dès que les conditions de la reprise seront réunies», précise le communiqué, qui souligne que «les réservations restent ouvertes». Mercredi soir, le Quai d'Orsay déconseillait toujours les voyages non urgents vers le pays.

Assouplissement des règles pour les reports

Le couvre-feu en Tunisie a été allégé mercredi pour être en vigueur de 22h à 4h. Il courait auparavant de 20h à 5h. Mais il est bravé depuis plusieurs jours par des centaines de manifestants qui demandent la démission du gouvernement de transition.

Pour les voyageurs qui ne souhaitent plus aller en Tunisie, notamment dans la période des vacances d'hiver (à partir du 12 février), les tour-opérateurs ont assoupli leurs règles permettant sous conditions, des modifications ou des reports sans frais à une date ultérieure sur la Tunisie ou sur une autre destination.