Un comité d'accueil de manifestants pour Nicolas Sarkozy à Saint-Nazaire

SOCIAL Le chef de l'Etat s'est rendu sur les chantiers de l'Atlantique ce mardi...

C. F. avec Guillaume Frouin, à Saint-Nazaire
— 
Des salariés d'Airbus, de Total et de STX, manifestent pour la venue de Nicolas Sarkozy à Saint-Nazaire le 25 janvier 2011.
Des salariés d'Airbus, de Total et de STX, manifestent pour la venue de Nicolas Sarkozy à Saint-Nazaire le 25 janvier 2011. — AFP PHOTO FRANK PERRY

En déplacement à Saint-Nazaire, Nicolas Sarkozy était attendu ce mardi matin par 350 salariés, qui manifestaient à l’appel de la CGT. «Depuis que je suis au syndicat, c’est la première fois qu’on boycotte la visite d’un président de la République», indique à 20minutes.fr Joël Cadonet, secrétaire général des ouvriers CGT des chantiers navals de Saint-Nazaire. «C’est notre façon de dire stop et de signifier qu’il faut aussi nous écouter», ajoute-t-il.

Les manifestants n’ont toujours  pas digéré la réforme des retraites. «Il a méprisé le peuple français cet automne et là, il vient se racheter une virginité, critique Joël Cadonet. C’est bien beau de venir se faire un coup de pub mais la politique sociale de STX – qui gère les chantiers – va à l’encontre de l’emploi.» Un plan de départs volontaires a été mis en place fin 2009, accepté par 235 salariés, sur un total de 2.300.

Nicolas Sarkozy était également attendu dans la région pour ses annonces sur l’éolien. Le chef de l’Etat doit confirmer un appel d’offres pour l’implantation de 600 éoliennes offshore dans cinq zones de Saint Nazaire au Tréport.