Quick «suit avec attention les avancées de l'enquête» et «fera face» à ses éventuelles responsabilités dans le décès d'un adolescent

FAIT DIVERS Le fast-food assure qu'aucun autre client n'a été malade...

Thibaut Schepman

— 

L'enseigne d'un restaurant Quick à Paris en mars 2008.
L'enseigne d'un restaurant Quick à Paris en mars 2008. — CHAUVEAU NICOLAS/SIPA

Après la mort d’un adolescent de 14 ans samedi matin à Oppède (Vaucluse) qui avait mangé la veille dans un Quick d'Avignon, la direction du groupe Quick annonce qu’elle «suit avec attention les avancées de l’enquête» et «fera face à ses responsabilités si les résultats démontraient une implication».

Restaurant fermé par principe de précaution

 Si «l'origine de la mort est toujours inconnue», la piste d'une intoxication alimentaire a été «privilégiée» par les enquêteurs car le père du jeune homme, qui avait dîné avec lui dans le fast-food, a également été malade la nuit précédant sa mort, rapporte samedi le Dauphiné Libéré.

«Le restaurant d’Avignon Cap sud a été fermé à titre conservatoire dans le cadre du principe de précaution suite à un arrêté préfectoral», et des «prélèvements alimentaires ont été effectués dans le restaurant», précise également le groupe dans un communiqué, ajoutant qu’ «aucun autre client ayant consommé dans l’établissement ne s’est plaint ou ait rapporté avoir été souffrant».

Sur la page Facebook du groupe, le président du groupe Jacques-Edouard Charret, indique être «dans une forte incompréhension», et annonce l'ouverture d'un numéro vert au  0 800 00 40 84. Lundi, les réactions des membres du réseau social étaient positives suite à ce message.

>> Quelles conséquences économiques pour l'entreprise? Le décryptage de 20minutes.fr...