L'impôt sur la fortune plus rentable que prévu pour l'Etat en 2010

FISCALITÉ 'ISF a généré 4,5 milliards d'euros...

© 2010 AFP

— 

La majorité sénatoriale a raboté de 10%, dans le cadre de l'examen du projet de budget pour 2011 (PLF), la réduction de l'impôt sur la fortune (ISF) dont bénéficient ceux qui investissent directement ou indirectement dans des PME.
La majorité sénatoriale a raboté de 10%, dans le cadre de l'examen du projet de budget pour 2011 (PLF), la réduction de l'impôt sur la fortune (ISF) dont bénéficient ceux qui investissent directement ou indirectement dans des PME. — Mychele Daniau afp.com

Bonne nouvelle pour les finances publiques, l’impôt sur la fortune (ISF) a rapporté plus que prévu en 2010. Alors que la loi de finances prévoyait initialement 3,5 milliards de rentrées fiscales, l’ISF a rapporté 4,5 milliards en 2010, selon les informations du journal Les Echos publiées lundi.

Rebond de l’économie

Selon le quotidien, la nouvelle «confirme que l'économie française (marché immobilier, Bourse) sort progressivement de la crise», précisant que « l'ISF n'avait généré « que » 3,59 milliards d'euros en 2009, après 4,19 milliards en 2008 et 4,42 milliards lors du pic de 2007».

Mais l'information complique aussi sérieusement la tâche du gouvernement qui envisage de supprimer l’ISF dans le cadre de sa réforme de la fiscalité du patrimoine. En calculant que la fin du bouclier fiscal représenterait environ 700 millions d'euros d’économie le journal économique avance que supprimer l’impôt sur la fortune nécessiterait de trouver 3,5 milliards de recettes, et donc de nouveaux impôts.