La SNCF soigne ses lignes malades

— 

Bien décidée à réagir au flot de critiques des usagers, la SNCF a dévoilé hier un plan d'urgence pour ses douze lignes les plus problématiques, qui souffrent d'un trafic saturé et d'un matériel en mauvais état. En conséquence, la SNCF s'engage notamment à améliorer « de manière progressive, durable et significative » la qualité de service et la régularité des trains sur ces lignes. Sont concernés notamment le RER A et D, les TGV Paris-Tours et Paris-Le Mans, les Corail Paris-Orléans, Paris-Clermont, les TER Lyon-Grenoble, Lyon-Dijon… Ce plan, élaboré en concertation avec le ministère de l'Ecologie et des Transports, devrait s'étaler sur une période de dix-huit mois à deux ans.