En 2050, la Chine sera première puissance économique mondiale devant les Etats-Unis

MONDE Selon une étude publiée mardi sur la situation du monde dans 40 ans...

Elsa Meyer

— 

Des billets de dollars et de yuans.
Des billets de dollars et de yuans. — AP/SIPA

Nous sommes en 2050 et le monde n’a plus grande chose à voir avec ce qu’il était quarante ans auparavant. Les sept principaux pays émergents (Chine, Russie, Inde, Brésil, Mexique, Indonésie, Turquie), appelés E7, sont devenus plus riches que les économies du G7 (États-Unis, Japon, Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Canada).

Et la Chine est désormais la première puissance économique de la planète, devant les Etats-Unis.

Le monde en 2050

Ce scénario est la conclusion d’une étude publiée mardi par le cabinet de conseil et d’audit PricewaterhouseCooper (PwC) sur la situation du monde en 2050. Si la tendance n’est pas une surprise, le basculement de l’équilibre planétaire est cependant en train de s’opérer plus rapidement que prévu.

En cause: la crise économique de ces dernières années. Elle «s'est traduite par un coup d'arrêt au développement des pays développés et a mis en évidence le potentiel des pays émergents, qui ont beaucoup moins subi la crise et qui restent sur la même courbe de tendance», explique Bernard Gainnier, associé responsable du développement du cabinet de conseil qui publie cette étude lundi.

PIB plus important en 2032

En 2032, le PIB de l’ensemble des pays de l’E7 devrait dépasser celui du G7. Ce transfert interviendra même avant 2020, si l’on prend en compte le PIB à parité de pouvoir d'achat, un critère qui permet d'exclure les effets de taux de change.

Les auteurs reconnaissent évidement quelques incertitudes dans ces prédictions. Mais la forte croissance des pays émergents, leur vitalité démographique et la hausse de leurs investissements, notamment dans l’éducation, ne laissent planer aucun doute, pour eux, sur l’arrivée imminente de ce changement dans la hiérarchie mondiale.

Le Mexique et le Brésil devant la France

En 2050, la planète serait ainsi dominée par la Chine, les Etats-Unis et l’Inde. Les principaux pays de l’Union européenne resteront dans le top 20 des puissances économiques mais seront devancés pas des économies émergentes.  La France passera ainsi de la 8e à la 11e place, dépassée en termes de PIB par le Mexique et le Brésil.

En matière de niveaux de vie par habitant, en revanche, les émergents resteront encore loin derrière les pays développés, même si les écarts vont se réduire. Dans quarante ans, le revenu d’un Chinois représentera ainsi 45% de celui d’un Américain, contre 14% en 2009, et celui d'un Indien 28%, contre 7%.