Manifestations en Algérie contre l'envolée des prix alimentaires

MONDE Ces derniers ont atteint un nouveau record dans le monde en décembre...

E.M.

— 

Un champs de blé au sud de Moscou, en Russie, en août 2010.
Un champs de blé au sud de Moscou, en Russie, en août 2010. — Ivan Sekretarev/AP/SIPA

Face à la hausse des prix alimentaires, les Algériens descendent dans la rue. Plusieurs villes ont connu ces derniers jours des manifestations pour dénoncer l’envolée du coût des produits de consommation de base, tels que le sucre, l’huile ou la farine. Des rumeurs circulent même sur un risque de pénurie de pain.
 
Mardi soir, des incidents ont éclaté entre les jeunes du quartier de Bab el-oued à Alger et les forces de l’ordre, rapportait la presse algérienne. La tension était aussi palpable dans la ville de Tipaza et d’Oran.

Hausse des prix «exagérée»

Dans une conférence de presse à Alger, le ministre du Commerce Mustapha Benbada a promis d’agir pour limiter une envolée des prix «exagérée et d'exorbitante».
 
«La hausse enregistrée ces derniers jours est inacceptable et ne peut être justifiée par la seule hausse des prix sur le marché international», a-t-il déclaré devant les médias algériens. «Nous sommes en train d'analyser ce qui se passe au niveau du marché international et voir ce qui se passe localement pour l'huile et le sucre. Nous allons prendre des mesures», a-t-il prévu.

Record des prix alimentaires

Ces manifestations interviennent alors que l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a annoncé mercredi un nouveau record des prix alimentaires mondiaux.
 
L'indice mensuel de la FAO, qui mesure les variations de prix d'un panier de produits incluant céréales, oléagineux, produits laitiers, viande et sucre, a dépassé en décembre dernier son niveau de juin 2008. Ce printemps là, des émeutes de la faim avaient éclaté un peu partout dans le monde.

>> A venir sur 20minutes.fr: 2011, l’année de nouvelles émeutes de la faim?