Plus de 315 millions de bouteilles de champagne vendues en 2010

COMMERCE Le secteur retrouve des couleurs après la crise....

E.M. avec Reuters

— 

Bouteilles de champagne.
Bouteilles de champagne. — JAUBERT/SIPA

A l’approche des fêtes de fin d’année, événement phare pour le secteur, les maisons de champagne devraient terminer 2010 en beauté. Les ventes en volume ont progressé de 10% après une année 2009 morose.                                   

Hausse de 10%

«Les ventes sont reparties tout au long de l'année parce que les tuyaux se sont vidés et que la consommation est repartie dans beaucoup de pays anglo-saxons. Nous sommes tirés par le grand export», a déclaré Ghislain de Montgolfier, président du Comité interprofessionnel des vins de champagne (CIVC), lors d'une interview téléphonique à Reuters. Le CIVC fédère à lui tout seul un chiffre d'affaires de quatre milliards d'euros.
 
«Aujourd'hui on est sorti de la crise et j'entrevois les fêtes de fin d'année avec optimisme», a ajouté le président du CIVC. La période des fêtes représente entre 30 et 40% du chiffre d'affaires annuel du secteur. «Nous aurons en 2010 par rapport à 2009 une croissance des volumes de 10% qui s'accompagnera d'une augmentation moyenne des prix», a-t-il affirmé.

320 millions de bouteilles

De 315 à 320 millions de bouteilles de champagne seront ainsi vendues cette année, contre 293,3 millions en 2009. Un chiffre qui représentait une baisse de 9,1% par rapport à 2008 où les ventes avaient déjà reculé de 4,8%.
 
Au total, les performances de  2010 dépasseront les objectifs de la profession, relève Ghislain de Montgolfier.
 
A l'exportation, le redémarrage est particulièrement «spectaculaire» en Asie et en Australie. Il est moindre en Grande-Bretagne à cause de la crise. Le pays est pourtant le premier client pour le champagne à l'exportation.

Pas de promotions

En France, où la profession champenoise réalise 55% de ses ventes, la reprise de la consommation est également moins marquée. Mais la baisse des ventes avait aussi été moins forte les années précédentes.
 
Mauvaise nouvelle cependant pour les consommateurs: pour cause de reprise du marché, il n’y aura pas cette année de campagnes de promotion, a expliqué le président du CIVC. En 2009, plusieurs bouteilles de champagne avaient été vendues à moins de 10 euros.