Neige: pourquoi les avions ne décollent-ils pas?

MÉTÉO s flocons perturbent l'organisation des aéroports...

Elsa Meyer

— 

B.LANGLOIS / AFP

De Londres, à Amsterdam, en passant par Paris, les chasse-neiges s’activent dans les aéroports pour déblayer les pistes. Et les annulations se multiplient.
 
>> Neige: les passagers patientent, les compagnies paient, retrouvez le décryptage de 20minutes.fr
 
Des avions cloués au sol non à cause d’un manque de visibilité dans les airs mais d’un embouteillage sur terre.
 
>> Suivez en direct l’évolution du trafic dans les aéroports sur 20mionutes.fr

Opérations neige

Tant que les aéroports ne sont pas fermés, cela signifie que les appareils sont en capacité de décoller. La neige perturbe cependant le ballet millimétré des départs et arrivées.
 
En cas d’intempéries, les personnels doivent ainsi déblayer et déverglacer les pistes. A Roissy, ce sont ainsi «au total 25 machines et 30 minutes» qui «sont nécessaires pour déneiger une piste et ses voies d'entrée et de sortie», explique Aéroport de Paris (ADP). Le temps de l’opération, plusieurs pistes sont donc indisponibles.
 
Toutes les ailes des avions au décollage doivent en outre passer par la case dégivrage qui prend entre huit et dix minutes, selon ADP.

Embouteillage sur les pistes

«Cela crée donc un goulot étranglement dans les aéroports. Tous les vols ne peuvent ainsi pas atterrir ou décoller», explique Air France à 20minutes.fr.
 
Pour permettre à certains vols de partir, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a ainsi demandé lundi aux compagnies d'annuler 30% de leurs vols jusqu’à 18h à Roissy et toute la journée à Orly. Et pour les avions maintenus, les passagers devront compter avec le retard.