Les Espagnols partiront bien à la retraite à 67 ans

RETRAITE Le ministre espagnol du Travail Valeriano Gomez l'a confirmé lundi...

© 2010 AFP

— 

Le drapeau de l'Espagne.
Le drapeau de l'Espagne. — C. Eye / Rex Fe/REX/SIPA

Le ministre espagnol du Travail Valeriano Gomez a confirmé lundi que le gouvernement socialiste allait proposer, dans sa prochaine réforme des retraites, de reculer l'âge du départ de 65 à 67 ans tout en allongeant la période de référence de 15 à 20 ans.

67 ans

«La meilleure façon d'allonger la durée du travail est de reculer l'âge de départ en retraite à 67 ans», a-t-il déclaré à la radio privée Cadena Ser. Ceux qui «veulent continuer à partir à 65 ans pourront le faire, mais dans ce cas ils devront accepter une baisse de leur pension», a-t-il ajouté.

Concernant la période servant de référence pour calculer le montant de la pension, «il faut passer de 15 à 20 ans, sans abandonner ensuite la possibilité de l'augmenter peu à peu jusqu'à 25 ans», a-t-il dit, estimant que «l'objectif est que la majeure partie de la carrière des personnes soit prise en compte au moment de calculer la pension».

Réforme des retraites

Le Parti socialiste (PSOE) a conclu cette semaine un accord partiel sur cette réforme avec le principal parti d'opposition, le Parti populaire (PP, droite), concernant justement l'allongement de cette période de référence pour calculer le montant des retraites.

Le ministre a assuré qu'il n'y aurait «pas de baisse des pensions des retraités actuels». Le gouvernement a déjà décidé en mai, dans le cadre de son plan d'austérité, de geler la revalorisation de certaines retraites en 2011.

La réforme des retraites, réclamée par les marchés et les institutions internationales comme la Banque Centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), doit être approuvée le 28 janvier en Conseil des ministres.

Les deux grands syndicats espagnols, UGT et CCOO, ont organisé samedi une quarantaine de manifestations contre cette réforme, dont un rassemblement de quelques dizaines de milliers de personnes à Madrid.