l'industrie photovoltaïqueen appelle au conseil d'état

— 

L'heure de la riposte. L'industrie du panneau solaire devrait déposer un recours aujourd'hui devant le Conseil d'Etat afin de mettre un terme au moratoire du gouvernement qui suspend, pour une durée de trois mois, tous les projets industriels de centrales solaires. C'est ce qu'annonçait, hier, le site Internet du Figaro.
Ce moratoire, publié il y a à peine quatre jours, suspend une obligation qu'a, pour l'instant, EDF : celle de racheter, à des tarifs élevés les surplus d'électricité produits par des panneaux solaires. Cela avait lancé une bulle spéculative : des investisseurs commandent des panneaux solaires, parfois sur des bâtiments vides, dans le seul but de bénéficier du rachat de l'électricité. Mais le moratoire frappe aussi les dizaines de PME qui s'étaient lancées dans le secteur, poussées par un des objectifs du Grenelle : 23 % d'énergie renouvelable en 2020. L'association Enerplan, à l'origine du recours, dénonce la sourde oreille de l'Etat sur le sujet.G. W.