Mugabe veut la fin du partage du pouvoir au Zimbabwe

© 2010 AFP

— 

Le président Robert Mugabe a déclaré vendredi ne plus vouloir du partage du pouvoir avec l'ex-opposition au Zimbabwe, devant le congrès de son parti Zanu-PF.

"On ne saurait, a-t-il dit, accepter de continuer l'accord politique global", à savoir le gouvernement d'union nationale, formé en février 2009 sous la pression internationale entre M. Mugabe et son rival Morgan Tsvangirai.

"Nous avons accepté de collaborer (...) pour avoir un compromis nous permettant de faire la part des choses, d'établir la paix, la stabilité politique et maintenant certains traînent les pieds", a-t-il dit de l'arrangement qui a permis à M. Tsvangirai de devenir Premier ministre de M. Mugabe.

La Zanu-PF veut de nouvelles élections en 2011.

M. Tsvangirai, des analystes et diplomates occidentaux ont prévenu que la tenue d'un scrutin dès l'an prochain risquait de plonger le pays dans le même chaos qu'en 2008: la défaite électorale de la Zanu-PF avait alors entraîné un déferlement de violences dans cette ancienne colonie britannique.