avant noël, pas de repos dans les entrepôts

gilles wallon

— 

Chez Pixmania, « on fait 20 % du chiffre d'affaires [de l'année] en même pas un mois ».
Chez Pixmania, « on fait 20 % du chiffre d'affaires [de l'année] en même pas un mois ». — S.ORTOLA / 20 MINUTES

C'est l'heure du grand rush pour le e-commerce. Depuis deux semaines, et jusqu'à Noël, les sites Web marchands sont entrés dans leur période « capitale », celle qui détermine leur année, celle qu'ils préparent depuis janvier dernier. « On fait 20 % de notre chiffre d'affaires en même pas un mois », confirme Ulric Jérôme, directeur exécutif de pixmania.com, l'un des leaders européens. Alors pas question de se rater.

« Neige ou pas neige… »
Pour Pixmania, l'un des leaders européens, tout se joue à une demi-heure de Paris, dans un vaste entrepôt anonyme. Près de 55 000 m2, une centaine de camions qui arrivent et repartent chaque jour, deux millions de produits en transit. Clés USB, aspirateurs, textile, bricolage, écrans plats, jardinerie…. Un mur entier pour les consoles Wii. « Pour les jouets et le blanc, c'est l'entrepôt d'à côté », indique Grégoire Koudrine, directeur logistique.
Pixmania a eu le nez creux. Dès avril, il a misé gros sur les ZhuZhu Pets, les hamsters mécaniques qui s'arrachent ce Noël. Sur le site, les bons jours, il s'en vend 50 par heure, livrés le lendemain partout en Europe.
La livraison, c'est le point cardinal d'un site de vente à Noël. « Sur Internet, les produits sont les mêmes, mais les prix sont tous tirés vers le bas. C'est la fiabilité qui permet de garder un client, estime Grégoire Koudrine. A Noël, neige ou pas, on est mort si on livre trop tard. » Pour trois mois, Pixmania a doublé ses effectifs : 600 personnes trient et empaquettent dès 4 h du matin. Au bout des étalages, les chauffeurs patientent sous des néons blêmes. Ils sont de La Poste, d'UPS et d'une dizaine de prestataires européens. Et ils ont du boulot. « Si vous commandez le 24 avant midi en région parisienne, on vous garantit une livraison par coursier avant 17 h », sourit Grégoire Koudrine. Il sait que le répit n'arrivera pas le 25 : « Il y a ceux qui dépensent les sous de Noël, d'autres fêtes européennes, et puis les soldes dès le 12 janvier. »

un an à préparer

Pour les sites d'e-commerce, Noël se prépare dès janvier. « C'est là que le plan logistique commence. On agrandit les stockages, on rajoute des aménagements », détaille Ulric Jérôme, directeur exécutif de Pixmania. Les achats commencent plus tard, « en avril-mai pour les jouets, jusqu'à la fin de l'été pour le reste ». Il s'agit d'anticiper les tendances, comme le ZhuZhu Pet : « On a vu que ça avait cartonné à Noël dernier aux Etats-Unis et en Angleterre. »