Santé: les mutuelles «vont augmenter leurs prix de 5 à 10%», selon la Mutualité française

ASSURANCES Le directeur général de la Mutualité française, Jean-Martin Cohen Solal, explique à 20minutes.fr les raisons de la hausse...

Propos recueillis par Elsa Meyer

— 

Feuille de l'assurance maladie en France.
Feuille de l'assurance maladie en France. — DURAND FLORENCE/SIPA

Comme les assurances habitation ou automobile, les cotisations des mutuelles vont augmenter l’année prochaine. Le directeur général de la Mutualité française, Jean-Martin Cohen Solal, explique à 20minutes.fr les raisons de la hausse pour les ménages.  
 
>> Pourquoi les assurances vont coûter plus cher, la réponse de 20minutes.fr par ici

Pour quelles raisons les cotisations des mutuelles vont-elles augmenter en 2011?

Les cotisations vont augmenter car les charges qui pèsent sur les mutuelles sont à la hausse. Le gouvernement a tout d’abord fait voter une taxe de 3,5% sur les contrats «solidaires et responsables», détenus par 95% des Français.
 
Pour combler le déficit, le budget de la Sécu prévoit en outre une nouvelle baisse des remboursements. Nous sommes enfin dans une hausse tendancielle des dépenses de santé de 3% par an.
 
Les mutuelles voient donc leurs charges s’accroître de 7 à 8%. Selon leur situation financière, elles vont augmenter leurs prix de 5 à 10% l’année prochaine. 

Plusieurs associations de consommateurs demandent aux mutuelles de plutôt rogner sur leurs marges, qu’en pensez-vous?

Nous ne faisons quasiment aucune marge. Les mutuelles sont des organismes à but non lucratif et plusieurs d’entre elles ont essayé de ne pas répercuter les dernières hausses de charges. En 2009, les mutuelles étaient ainsi soit tout juste à l’équilibre soit perdaient de l’argent. Nous avons cependant besoin d’avoir un minimum de fonds propres pour faire face à nos obligations.
 
Depuis quelques années, le gouvernement ne cesse d’alourdir la facture pour les mutuelles. Mais l’argent ne tombe pas du ciel et les taxes finissent toujours par retomber sur les assurés.

Avec le vieillissement de la population, les cotisations des mutuelles sont-elle inévitablement orientées à la hausse?

J’espère que non mais il faut revoir le fonctionnement et le financement du système de santé. Il y a des économies à faire avec une meilleure organisation du parcours du soin.
 
En terme relatif, la part assurée par chaque acteur n’a pas beaucoup bougé: 75% des dépenses sont prises en charge par la Sécu, 14% par les mutuelles et 11% par les assurés. A l‘intérieur de ces catégories, les choses ont cependant évolué. La sécurité sociale prend très bien en charge les maladies longues et les soins à l’hôpital. Pour la médecine quotidienne de ville, en revanche, elle ne rembourse plus qu’à hauteur de 55%. Cela pèse sur le budget des Français.