Mystère autour de l'écotaxe pour les poids lourds

TRANSPORTS Aucun calendrier précis n'a été annoncé pour sa mise en œuvre...

© 2010 AFP

— 

Une opération escargot de routiers, près de Lille, en juin 2008.
Une opération escargot de routiers, près de Lille, en juin 2008. — BAZIZ CHIBANE/SIPA

Les professionnels du secteur des transports routiers sont dans le flou. Car l’écotaxe poids lourds n'a toujours «pas de calendrier de mise en place», selon Patrick Bernasconi, président de la FNTP (Fédération nationale des travaux publics).

Elle doit pourtant toucher à partir de 2012 tous les camions de plus de 3,5 tonnes sur 12.000 km de routes nationales et 2.000 km de routes départementales.

Elections présidentielles

«Aujourd'hui nous ne disposons pas de calendrier précis sur la mise en place de l'écotaxe poids lourds et la date de fin 2012 est certainement problématique, une année d'élection présidentielle. Ce sera une décision politique», a déclaré lundi Patrick Bernasconi, au cours d'une conférence de presse.

L'ancien secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau avait affirmé le 21 avril dernier que le report, de 2011 à fin 2012, du projet d'écotaxe sur les poids lourds était dû à la complexité du système à mettre en place et au délai demandé par les entreprises sollicitées pour l'appel d'offres.

«Le dossier avance», a toutefois affirme Patrick Bernasconi qui redoute l'intense lobbying du puissant secteur du transport routier pour imposer un nouveau report.

800.000 camions

Quatre consortiums ont répondu à l'appel d'offres lancé par le gouvernement français pour récolter la futur taxe. Les Français France Télécom, Bouygues, via sa filiale ETDE, CS Systèmes d'information, Vialtis, et l'Autrichien Kapsch sont associés dans un consortium.

Les autres candidats sont les Français Sanef, Egis et Atos, associés à l'Allemand Siemens, mais aussi le concessionnaire italien d'autoroutes Autostrade et le Néerlandais Billoo development.

L'éco-redevance poids lourds devrait concerner 600.000 camions français et 200.000 étrangers, Elle devrait rapporter environ 1,2 milliard d'euros par an et devrait être mise en oeuvre fin 2012, début 2013.