Les investisseurs se ruent sur les lingots d'or

BOURSE Le cours de l'or ne cesse de progresser depuis plusieurs mois...

Elsa Meyer

— 

Lingots d'or et billets dans un coffre.
Lingots d'or et billets dans un coffre. — CLOSON/ISOPIX/SIPA

Idée cadeau pour investisseur au portefeuille fourni: un lingot d’or. Depuis le début de l’année, le cours du métal jaune enchaîne les records. L’once d’or a atteint la semaine dernière un niveau historique à plus de 1.430 dollars, soit une hausse de plus de 30% en un an.

Sécurité et puissance

Le lingot s’arrache pour deux raisons principales. En cette période de crise financière, les particuliers sont tout d’abord réticents à détenir des actions. Comme l’immobilier, l’or est redevenu une valeur refuge pour des investisseurs soucieux de sécuriser leurs placements. Les gouvernements font le même raisonnement, d’autant que les obligations d’Etat sont devenues beaucoup moins sûres avec la crise de la dette en zone euro.
 
L’or est enfin synonyme de puissance. Les Etats-Unis, la France ou le Royaume-Uni en possèdent dans leurs coffres depuis longtemps. Beaucoup de pays émergents, comme la Chine et l’Inde notamment, veulent ainsi maintenant en détenir.

Bulle spéculative

Mais le phénomène n’est pas nouveau. Après chaque crise économique, le cours de l’or s’est envolé ces quarante dernières années. L’augmentation actuelle est d’ailleurs à relativiser: le lingot vaut toujours moins cher qu’au début de la décennie 1980.
 
«Cette demande effrénée pour l’or est surtout spéculative. Il ne s’agit pas d’une matière première comme les autres. Il y a tout un côté irrationnel avec l’or alors qu’il est moins intéressant en ce moment que d’autres métaux, comme le nickel», explique à 20minutes.fr Philippe Crevel, conseiller économiste pour Generali.

>> Les prix des matières premières s'envolent, retrouvez le décyrptage de 20minutes.fr

Retournement de situation

Et comme toutes les bulles, spéculatives, celle-ci est appelée à exploser. «La hausse va forcément s’arrêter comme à chaque fois que les cours augmentent trop vite et trop fort. Il y aura un retournement car l’envolée de l’or n’est pas liée à une demande économique. Il ne s’agit pas ici d’industriels qui veulent ensuite utiliser la matière premières mais surtout d’un phénomène de réserve», analyse Philippe Crevel.
 
Le prix de l’or ne devrait cependant pas s’effondrer demain matin. Plusieurs spécialistes parient sur une once à 2.000 dollars d’ici quelques semaines. Attention toutefois aux investisseurs qui souhaiteraient miser sur les lingots: l'or est souvent en France plus taxé que les actions.