Le salaire mensuel de base grimpe de 1,7% sur un an

REVENUS Selon les chiffres du ministère du Travail...

© 2010 AFP

— 

Bulletin de paie, image d'illustration.
Bulletin de paie, image d'illustration. — F. DURAND / SIPA

L'indice du salaire mensuel de base (SMB) a augmenté de 0,3% au troisième trimestre et de 1,7% sur un an, soit un gain de pouvoir d'achat salarial de 0,4% en trois mois et de 0,2% sur un an, selon des chiffres définitifs publiés lundi par le ministère du Travail et de l'Emploi.

Les prix à la consommation (pour l'ensemble des ménages et hors tabac) ont en effet diminué au troisième trimestre de 0,1% mais augmenté de 1,5% entre septembre 2009 et septembre 2010, précise la direction des études et statistiques (Dares) du ministère.

Ouvriers, employés et cadres au même régime

L'évolution du salaire mensuel de base reflète la variation moyenne des salaires dans les entreprises de 10 salariés ou plus de l'ensemble de l'économie, mais ne prend pas en compte les primes, les gratifications et la rémunération des heures supplémentaires. Au troisième trimestre, la progression du salaire mensuel de base a été de même ampleur pour les ouvriers, pour les employés et pour les professions intermédiaires ainsi que les cadres.

>>>Cette petite augmentation ne sera pas suivi en 2011, puisque les salaires stagneront l'an prochain. Les explications de 20minutes.fr sont à lire ici

Elle diffère du salaire mensuel par tête (SMPT) réellement perçu, qui tient compte des heures travaillées et des primes éventuelles. Le ministère du Travail a aussi fait état d'une progression de 0,3% sur le trimestre et de 1,7% sur un an de l'indice du salaire horaire de base ouvrier (SHBO), qui est pris en compte dans le calcul de la revalorisation du Smic.

Pas de coup de pouce au SMIC

>>Pourquoi le gouvernement ne veut pas augmenter le SMIC? La réponse à lire sur 20minutes.fr

La progression du SHBO a été de 0,4% dans l'industrie et de 0,3% dans la construction et dans les services. Mardi, le ministre du Travail et de l'Emploi Xavier Bertrand annoncera aux partenaires sociaux siégeant à la Commission nationale de la négociation collective (CNNC) le montant de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2011, qui devrait être limitée au minimum légal.

La revalorisation devrait avoisiner 1,6% et porter le salaire horaire minimum au-delà des 9 euros brut. Les experts chargés de se prononcer sur l'évolution du salaire minimum ont recommandé au gouvernement, comme en 2009, de s'abstenir de tout coup de pouce. La hausse annuelle du Smic est depuis 2009 anticipée de juillet à janvier dans l'espoir de dynamiser les négociations salariales dans les entreprises et les branches, ainsi que la mise à jour des grilles salariales. Par ailleurs, 16,1% des salariés des entreprises de dix salariés et plus du privé (hors agriculture) travaillaient à temps partiel (+0,6 point en un an) et 7,2% avaient un CDD au troisième trimestre (+0,4 point).

La durée hebdomadaire collective moyenne du travail (qui n'inclut pas les heures supplémentaires, sauf celles effectuées à titre permanent par l'ensemble des salariés d'une entreprise) atteignait 35,6 heures dans ces entreprises. Cela n'inclut pas les 11,5% de salariés à temps complet dont le temps de travail est décompté sous la forme d'une forfait en jours.