Affaires Madoff: ce que la justice américaine réclame aux banques

AFFAIRE MADOFF Le liquidateur judiciaire fait ses comptes...

Elsa Meyer

— 

Bernard Madoff en mars 2009 à la sortie de la Cour fédérale américaine.
Bernard Madoff en mars 2009 à la sortie de la Cour fédérale américaine. — HRC/WENN.COM/SIPA

Bernard Madoff purge en ce moment sa peine de 150 ans derrières les barreaux.  Mais la justice américaine continue de traquer ses complices. Plusieurs grandes banques sont ainsi accusées d’avoir fermé les yeux pour bénéficier de la plus grande escroquerie financière de l’histoire, estimée à 65 milliards de dollars.

Irving Picard, l'administrateur chargé de la liquidation des affaires de l’ancien homme d’affaires, a jusqu’à samedi pour porter plainte contre ces établissements financiers. Mais ces derniers rejettent en bloc ces accusations.

20minutes.fr fait le point sur les grandes banques accusées de complicité de fraude.

HSBC: 9 milliards de dollars

9 milliards de dollars sont réclamés à HSBC. Irving Picard accuse la banque d'avoir permis l’escroquerie de Bernard Madoff «en créant, faisant la promotion et soutenant un réseau international d'une douzaine de fonds alimentant la fraude et basés en Europe, aux Caraïbes et en Amérique centrale».

La banque est aussi soupçonnée d’avoir ignoré  toute une série de signaux qui mettaient en doute la légitimité du fonds d'investissement de l’ancien homme d’affaires.

JP Morgan: 6,4 milliards de dollars

Irving Picard réclame 6,4 milliards de dollars à l’établissement, principale banque d’affaires du fonds Bernard Madoff, Bernard L. Madoff Investment Securities. Le liquidateur judiciaire accuse JP Morgan d’avoir volontaire fermé les yeux sur la fraude.

UBS : 2,5 milliards de dollars

«Les accusés UBS et les fonds rabatteurs sont passibles d'au moins deux milliards de dollars pour le rôle qu'ils ont joué pour masquer et faire durer la fraude», affirme Irving Picard dans sa plainte. Ce dernier a réclamé à la banque, 555 millions d’euros supplémentaires cette semaine .        

Le liquidateur judiciaire reproche à UBS d’avoir récupéré l’argent volé par Bernard Madoff dans deux de ses fonds, Luxalpha SICAV et Groupement Financier Limited.

Natixis et Citigroup : 400 millions et 425 millions de dollars

Irving Picard a déposé plainte cette semaine contre sept nouvelles banques. Il réclame notamment 400 millions de dollars Natixis et 425 millions de dollars à Citigroup.

Les cinq autres banques dans le collimateur du liquidateur sont la Belge Fortis, du groupe BNP Paribas, la Japonaise Nomura, l'Américaine Merrill Lynch, la Néerlandaise ABN Amro et l'Espagnole Banco Bilbao Vzcaya Argentaria,

BNP Paribas: 89,3 millions de dollars

La banque française est aussi au cœur de l’affaire. Le liquidateur a porté plainte contre BNP Paribas et Legacy Capital. Ce dernier a reçu au moins 255,8 millions de dollars de Bernard L. Madoff Investment Securities entre 2000 et le 11 décembre 2008, date à laquelle la fraude a été révélée.

Sur ce total, quelque 89,3 millions de dollars représentaient des paiements frauduleux. Quand BNP Paribas a repris le contrôle des comptes de Legacy Capital en 2004, la banque aurait été au courant des soupçons de fraude, selon Irving Picard.