Mark Zuckerberg intègre le club des milliardaires philantropes

PHILANTROPIE Le fondateur de Facebook, s'engage à donner une partie de sa fortune, comme Bill Gates et Warren Buffet...

— 

Warren Buffet le PDG multi-milliardaire de Berkshire Hathaway a appelé les milliardaires à donner la moitié de leur fortune à titre gracieux.
Warren Buffet le PDG multi-milliardaire de Berkshire Hathaway a appelé les milliardaires à donner la moitié de leur fortune à titre gracieux. — N.HARNIK/ AP PHOTO

Ils sont désormais 57 milliardaires à avoir promis de donner. A la suite de l’appel de Bill Gates (Microsoft) et du financier Warren Buffet, ils se sont engagés à se défaire à titre gracieux d'au moins 50% de leur fortune de leur vivant ou après leur disparition.

«Pourquoi attendre alors qu’il y a tant à faire»

Dix-sept nouveaux milliardaires américains, dont Mark Zuckerberg (Facebook), le cofondateur d'AOL, Steve Case, ou encore le financier Carl Icahn ont récemment suivi l’appel. «Les gens attendent tard dans leur vie professionnelle pour rendre un peu de ce qu'ils ont reçu», explique le fondateur de Facebook, héros du film «The Social Network». «Mais pourquoi attendre alors qu'il y a tant à faire?», s'interroge Mark Zuckerberg, qui a fait don en septembre de 100 millions de dollars à des écoles publiques de Newark, dans l'Etat du New Jersey.

Il ajoute: «Avec l'arrivée d'une génération de jeunes qui ont réussi à monter leurs propres entreprises, c'est une excellente occasion pour beaucoup d'entre nous de rendre plus tôt ce qui nous a été donné et de constater l'impact de nos efforts philantrophiques».

Les millionnaires veulent aussi être plus taxés

Déjà, le mois dernier, des millionnaires américains avaient appelé le gouvernement à davantage les taxer pour assurer «la santé fiscale de la nation».

En septembre, Bill Gates et Warren Buffet avaient présidé à un dîner de gala à Pékin réservé aux milliardaires chinois pour promouvoir la philantropie dans ce pays. Le duo envisage de se rendre en mars 2011 en Inde dans le même esprit.

Car il reste du monde à convaincre. A en croire la revue Forbes, les Etats-Unis comptent plus de 400 milliardaires.