Zone euro: les prix de l'immobilier repartent à la hausse

© 2010 AFP

— 

Les prix de l'immobilier sont repartis à la hausse en 2010 dans la zone euro, une reprise qui cache toutefois des disparités selon les pays, indique le rapport mensuel de la Banque centrale européenne publié jeudi.

Une hausse de 0,3% des prix de l'immobilier a ainsi été enregistrée au premier trimestre 2010 et de 1,8% au deuxième trimestre sur un an, selon les chiffres de la BCE, qui se basent sur les données obtenues auprès de chaque Etat membre.

En 2009, ils avaient reculé de près de 3%, selon l'institution européenne.

"Depuis le début de l'année 2010, les prix des propriétés résidentielles augmentent progressivement", note la BCE, soulignant toutefois que cette hausse générale "cache des évolutions différentes" selon les pays.

Ainsi en Irlande, Grèce, Espagne, aux Pays-Bas, en Slovaquie et en Estonie, qui rejoint la zone euro le 1er janvier 2011, les prix de l'immobilier ont continué à reculer au deuxième trimestre sur un an. Ils ont en revanche augmenté en Belgique, France ou Finlande, en particulier dans les zones urbaines.

L'offre de logement a continué à décroître en parallèle d'une chute des investissements immobiliers de 4% au deuxième trimestre sur un an, tandis que la demande, soutenue par la faiblesse des taux d'intérêt consentis par les banques aux acheteurs, s'est améliorée.

Le nombre de permis de construire déposés "suggère de meilleures perspectives" du côté de l'offre dans les mois à venir, précise la BCE.

"L'évolution de l'offre et de la demande suggère en tout cas que la contraction nominale des prix observée dans la zone euro en 2009 a pris fin lors des deux premiers trimestres 2010, et que l'activité comme les prix vont continuer à se montrer modérément dynamique", en comparaison de ce qui a été observé avant 2009, répondant au besoin de "corriger les excès du passé", conclut la BCE.