Appel de Cantona: «Retirer son argent et le garder quelques jours pour voir»

ENTRETIEN Yann Sarfati, co-créateur du site «Bankrun 2010», a vidé son compte ce mardi...

Propos recueillis par Corentin Chauvel

— 

Si la ruée sur les guichets bancaires n’a finalement pas eu lieu ce mardi, malgré le vaste mouvement de soutien à l’appel d’Eric Cantona, Yann Sarfati a participé à cette action, qu’il avait relayé sur Facebook et son site «Bankrun 2010». Il répond à 20minutes.fr.

Avez-vous retiré votre argent? Qu’allez-vous en faire?
Oui, j’ai été au distributeur et j’ai vidé mon compte, même si je n’avais pas grand-chose dessus. Je ne vais pas le fermer pour autant, je vais garder mon argent quelques jours pour voir ce que cela va faire.

Vous n’êtes pas trop déçu qu’Eric Cantona n’ait finalement pas retiré son argent?
On n’est pas déçu par lui, on n’a pas à l’être. L’important, c’est qu’il nous ait soutenus. Et puis il va peut-être le faire, il y a le secret bancaire qui nous empêche de le savoir concrètement.

Pourquoi avez-vous relayé son appel?
Parce qu’il suit une logique utile, on veut se faire entendre, montrer au gouvernement qu’on est là. Avec un ami, on est tombé sur sa vidéo alors qu’il n’y avait encore que 500 vues. On a créé le site «Bankrun 2010» et le groupe Facebook pour faire monter le mouvement. Puis on a choisi cette date du 7 décembre pour l’appliquer.

Le collectif «Sauvons les riches» a proposé une alternative avec un transfert de compte vers des banques «éthiques». Qu’en pensez-vous?
Cela ne rentre pas dans le débat, pas dans la ligne de l’appel d’Eric Cantona. Ils ont voulu rendre comique quelque chose qui ne l’est pas, c’est ridicule. C'est juste pour faire du bruit. En revanche, je suis pour la création d’une banque citoyenne, qui prêterait à taux zéro, mais cela n’existe pas encore.