Appel de Cantona: Pas de ruée aux guichets selon les banques

ARGENT La mise en faillite nationale n'a pas eu lieu...

Corentin Chauvel
— 

«Rien à signaler.» C’est ce que répètent en choeur ce mardi toutes les banques contactées par 20minutes.fr au sujet de cette fameuse journée du 7 décembre lors de laquelle les Français étaient appelés, notamment par Eric Cantona, à vider leurs comptes en banque.

>> Vider son compte bancaire n’est pas si simple, retrouvez l’analyse de 20minutes.fr

Le succès escompté n’a donc pas eu lieu. Que ce soit à la Société générale, BNP Paribas, LCL ou encore le Crédit Agricole, le constat est le même: «Pas d’alerte particulière par rapport à d’habitude». «Ce n'est pas parce que les gens trouvent Eric Cantona sympathique qu'ils vont aller fermer leur compte bancaire et se retrouver à la rue avec une valise pleine de billets», souligne-t-on au Crédit Agricole. 

«On a eu peur quand même, on ne sait jamais comment les gens vont réagir»

«Pour l’instant, il n’y a rien d’exceptionnel, quelques remarques aux guichets, mais on reste dans des choses très symboliques», explique à 20minutes.fr Régis Dos Santos, président du Syndicat national de la banque et du crédit. «On a eu peur quand même, on ne sait jamais comment les gens vont réagir», ajoute-t-il, soulagé.

Si le syndicaliste se dit heureux que la «catastrophe» n’ait pas eu lieu, il estime que les personnes à l’origine de cet élan de protestation «posent les bonnes questions». «On souhaite un mouvement pour que les clients apprennent à se servir de leur banque, qu’ils n’acceptent pas par exemple qu’on leur colle des packages où ils payent des services qu’ils n’utilisent pas», précise Régis Dos Santos. «Sur le fond, les clients peuvent faire changer les pratiques», conclut-il.