La famille Hermès organise sa défense face à LVMH

© 2010 AFP

— 

La famille Hermès a annoncé dimanche par communiqué qu'elle allait créer une société holding avec plus de 50% du capital de la maison de luxe, officiellement pour «confirmer son unité à long terme» mais aussi prévenir une OPA de LVMH, numéro un mondial du luxe. Pour être mise en oeuvre, cette opération devra être approuvée par l'Autorité des marchés financiers, souligne le communiqué.

La création d'une telle holding a été décidée vendredi à l'issue d'une réunion des héritiers de la famille Hermès. L'ensemble des héritiers détiennent 73,4% du capital d'Hermès. Jusqu'à présent, la famille a toujours clamé son unité et s'est abritée derrière son statut de société en commandite pour expliquer qu'Hermès n'était pas «opéable».

L'annonce fracassante en octobre de la montée de LVMH à hauteur de 17,1% du capital d'Hermès a toutefois fait émerger la nécessité pour la famille de protéger les parts détenues par plus de soixante héritiers du fondateur Thierry Hermès et dont les intérêts pourraient être divergents. L'idée d'une holding a été évoquée ces dernières semaines, en balance avec celle d'un pacte d'actionnaires, pour éviter que certains d'entre eux cèdent leurs actions à Bernard Arnault, le patron de LVMH.