Wall Street finit dans le vert, le Nasdaq au plus haut depuis trois ans

© 2010 AFP

— 

La Bourse de New York a fini en légère hausse vendredi, l'optimisme reprenant le dessus malgré des chiffres mensuels de l'emploi bien moins bons que prévu aux Etats-Unis: le Dow Jones a gagné 0,17% et le Nasdaq 0,47%.

Selon les chiffres définitifs de clôture, le Dow Jones Industrial Average a progressé de 19,68 points à 11.382,09 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 12,11 points à 2.591,46 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a lui engrangé 0,26% (3,18 points) à 1.224,71 points.

L'économie américaine n'a créé que 39.000 postes en novembre, bien moins que prévu et que le mois précédent. Le taux de chômage est remonté à 9,8%, son plus haut niveau depuis avril.

Les indices de Wall Street, qui restaient sur deux séances de nette progression, ont connu une journée hésitante après cette annonce. Ils ne se sont installés dans le vert que dans la dernière demi-heure d'échanges, le Nasdaq finissant à son meilleur niveau depuis janvier 2008.

"Les chiffes de l'emploi sont très décevants, mais le marché les a surmontés, parce que l'ISM services était un peu meilleur que prévu", a commenté Peter Cardillo, d'Avalon Partners. "La plupart des statistiques de la semaine étaient meilleures que prévu. Et si l'on regarde les chiffres de l'emploi, l'économie continue de créer des emplois, ils ne sont pas négatifs".

L'indice ISM d'activité dans les services a progressé plus que prévu en novembre, à 55%, son plus haut niveau depuis mai. Autre nouvelle positive pour les investisseurs, les commandes industrielles ont reculé moins que prévu en octobre dans le pays.

Aaron Smith et Ryan Sweet, analystes de la firme de recherche Economy.com, se sont dits "sceptiques quant à l'exactitude du tableau" dressé par les chiffres de l'emploi.

"Les gains bien plus faibles qu'anticipé de l'emploi privé semblent contredire les autres indicateurs du marché de l'emploi", ont-ils relevé.

La résistance du marché "est spectaculaire, quand on voit que la statistique la plus importante qui soit publiée chaque mois a constitué une déception de taille", a jugé Art Hogan, de la maison de courtage Jefferies.

Mais cette annonce a lourdement pesé sur le cours du dollar, a relevé M. Hogan, mouvement qui a tendance à pousser vers le haut les cours des actions des grands groupes exportateurs, plus compétitifs quand le billet vert est faible, et les prix des matières premières.

Le Dow Jones était porté par les grands noms de l'industrie: le producteur d'aluminium Alcoa a gagné 0,99%, le fabricant d'engins de chantiers Caterpillar 0,86%, le chimiste DuPont 1,25%. Le pétrolier Chevron s'est adjugé 0,46% alors que les cours du pétrole ont fini au plus haut en deux ans à New York, mais son concurrent ExxonMobil a cédé 0,41%.

Google a pris 0,31% à 573,62 dollars. Selon plusieurs médias américains, le groupe internet serait sur le point de conclure l'achat d'un immeuble de bureaux new-yorkais pour 1,8 à 1,9 milliard de dollars.

Le marché obligataire a baissé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans est monté à 3,017% contre 3,000% jeudi soir et celui du bon à 30 ans était quasi stable à 4,312% contre 4,266% la veille.

  1. Nyse
  2. Nasdaq