La Chine et l'Inde soutiennent l'entrée de la Russie dans l'OMC

© 2010 AFP

— 

La Chine et l'Inde ont apporté leur soutien à l'entrée de la Russie dans l'organisation mondiale du commerce (OMC), selon un communiqué conjoint des ministres des Affaires étrangères des trois pays.
La Chine et l'Inde ont apporté leur soutien à l'entrée de la Russie dans l'organisation mondiale du commerce (OMC), selon un communiqué conjoint des ministres des Affaires étrangères des trois pays. — Yuri Kadobnov AFP/Archives

La Chine et l'Inde ont apporté leur soutien à l'entrée de la Russie dans l'organisation mondiale du commerce (OMC), selon un communiqué conjoint des ministres des Affaires étrangères des trois pays.

Cette déclaration a été publiée au terme de la rencontre du Chinois Yang Jiechi, du Russe Sergei Lavrov et de l'Indien S.M. Krishna pendant deux jours dans la ville chinoise de Wuhan (centre).

Selon ce communiqué conjoint, les trois pays qui disent partager une vision commune d'un "ordre mondial multi-polaire, équitable et démocratique" se sont également engagés à développer leur collaboration dans les secteurs de l'énergie, du changement climatique, des hautes technologies, de l'innovation, de l'espace, des échanges culturels ou encore des secours en cas de catastrophes.

Notant que la reprise mondiale reste "incertaine, fragile et déséquilibrée", les trois ministres ont plaidé pour des efforts internationaux coordonnés afin d'assurer une croissance "forte, durable et équilibrée" et ont manifesté leur opposition à "toute forme de protectionnisme", faisant écho aux déclarations du président chinois Hu Jintao, dimanche au sommet des pays Asie-Pacifique.

M. Hu a dénoncé "l'augmentation notable sous différentes formes" du protectionnisme dans cette région qui représente plus de la moitié du PIB mondial.

La Russie est la dernière grande puissance économique à ne pas être intégrée au système commercial multilatéral. Après de tortueuses négociations entamées en 1993, l'adhésion de la Russie à l'OMC avait été remise en cause par les Etats-Unis en août 2008 à la suite de l'intervention russe en Géorgie.

Les discussions ont toutefois repris ces derniers mois, à la faveur d'un réchauffement des relations entre Moscou et Washington après l'arrivée du président Barack Obama.

Mardi, le patron de l'OMC, Pascal Lamy, a déclaré que l'accession de la Russie à l'OMC était en phase "d'accélération" après des progrès notables enregistrés ces dernières semaines.