Rémy Cointreau met en vente sa branche champagne, en difficulté

© 2010 AFP

— 

Le producteur de spiritueux Rémy Cointreau a décidé de mettre en vente sa branche champagne, qui comprend les marques Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck, après avoir tenté de la restructurer.
Le producteur de spiritueux Rémy Cointreau a décidé de mettre en vente sa branche champagne, qui comprend les marques Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck, après avoir tenté de la restructurer. — Francois Nascimbeni AFP/Archives

Le producteur de spiritueux Rémy Cointreau a décidé de mettre en vente sa branche champagne, qui comprend les marques Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck, après avoir tenté de la restructurer.

Le groupe a "donné mandat au Crédit Agricole-CIB, aux fins d'engager une procédure de mise en concurrence pour une cession éventuelle de sa branche Champagne", indique un communiqué du groupe lundi.

"Aujourd'hui le champagne a beaucoup d'actifs et une possibilité de ventes de ces actifs nous permettrait d'accélérer notre croissance dans le haut de gamme et le très haut de gamme", a-t-on appris auprès du groupe.

"Mais nous n'en sommes qu'au début de la procédure, l'affaire peut très bien ne pas se faire", a-t-on souligné de même source.

"Nous avons une stratégie depuis plusieurs années d'ultra +premiumisation+" sur un portefeuille de marques resserré comme pour le cognac avec Rémy Martin et les spiritueux avec Cointreau, a-t-on ajouté.

Rémy Cointreau avait déjà cédé en 2006 ses marques secondaires de champagne, pour ne conserver que Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck.

La branche champagne représente environ 14% du chiffre d'affaires du groupe.

Les exportations de champagne de Rémy Cointreau avaient chuté en 2009, ce qui avait conduit le groupe à prendre des mesures pour tenter de rétablir la rentabilité de cette activité.

En février, la maison de champagne Piper-Heidsieck, propriété du groupe depuis 1988, avait ainsi annoncé la suppression d'un quart de ses effectifs, à Reims, invoquant une baisse de 42% de son chiffre d'affaires depuis mars 2009.

Mais les ventes de champagne du groupe s'étaient redressées par la suite, affichant une hausse de 15,7% (+11,9% en organique), notamment grâce à la France et à la Grande-Bretagne, au premier semestre.

Le champagne Piper-Heidsieck exploite un domaine de 65 hectares de vignes pour une production de 9 millions de bouteilles (dont 80% pour l'export). Son chiffre d'affaires en 2009 était de 138 millions d'euros.

En difficulté avec le champagne, Rémy Cointreau a en revanche bénéficié à plein de l'envol de ses ventes de cognac, tout particulièrement en Chine, qui lui ont permis d'afficher une progression de 18,3% de son chiffre d'affaires semestriel, à 428 millions d'euros.