La course aux jobs d'hiver est lancée

EMPLOI Malgré la crise, de nombreux postes seront proposés...

Delphine Bancaud

— 

Les stations de ski et les restaurants proposent de nombreux emplois temporaires.
Les stations de ski et les restaurants proposent de nombreux emplois temporaires. — FAYOLLE / SIPA

Vendeur au rayon foie gras, Père Noël dans un parc d'attractions, animateur dans une station de ski… Voilà quelques-unes des 450 offres qui seront proposées aujourd'hui au Forum des jobs d'hiver, organisé à Paris par Pôle emploi en partenariat avec le Crous. Des manifestations du même type sont aussi prévues dans d'autres villes de France par les Crij (centres régionaux d'information jeunesse) ou les Crous.

Pas de pénurie d'offres cette année

Cette année, malgré la crise, le volant de jobs d'hiver est toujours aussi important, constate Brigitte Bleyer, conseillère Pôle emploi à Paris: «Les grands magasins et les enseignes d'épicerie fine telles que Fauchon et Lenôtre recrutent toujours de nombreux vendeurs.»

Comme d'habitude, les magasins de jouets, librairies et parfumeries renforceront aussi leurs équipes, surtout pour les week-ends de décembre. Autre vivier de jobs d'hiver: «Les entreprises recherchent des hôtesses d'accueil pour assurer le remplacement de leurs employées qui partent en vacances de Noël», constate Brigitte Bleyer.

Enfin, les parcs d'attractions, les stations de ski et les restaurants proposeront de nombreux emplois temporaires. Malgré une offre abondante, la concurrence fera rage entre les candidats: «Les recruteurs privilégieront des personnes dynamiques, ayant une bonne présentation, sachant se débrouiller en anglais et maîtrisant la saisie informatique», prédit Brigitte Bleyer. Quant aux rémunérations proposées, inutile de croire au Père Noël: «Ce sera le Smic avec, selon les employeurs, parfois des primes pour le travail du dimanche.»