Cinéma : Hollywood et Bollywood nouent des liaisons fructueuses

© 2010 AFP

— 

Hollywood et Bollywood, les deux industries cinématographiques majeures au monde, ont signé un accord pour développer la production et la distribution communes de leurs oeuvres mais aussi limiter la multiplication des plagiats de films américains en Inde, ont-ils annoncé jeudi.
Hollywood et Bollywood, les deux industries cinématographiques majeures au monde, ont signé un accord pour développer la production et la distribution communes de leurs oeuvres mais aussi limiter la multiplication des plagiats de films américains en Inde, ont-ils annoncé jeudi. — Sajjad Hussain AFP

Hollywood et Bollywood, les deux industries cinématographiques majeures au monde, ont signé un accord pour développer la production et la distribution communes de leurs oeuvres mais aussi limiter la multiplication des plagiats de films américains en Inde, ont-ils annoncé jeudi.

La "déclaration historique" a été signée mercredi entre la ville de Los Angeles et l'industrie du cinéma indien et permettra d'augmenter le nombre de films indiens tournés à Hollywood, a affirmé dans un communiqué la Motion Picture Association of America (MPAA), qui réunit les principaux studios américains.

L'accord "renforce l'engagement de notre ville à attirer les productions internationales. Nous attendons avec impatience les futures productions indiennes", a déclaré Antonio Villaraigosa, le maire de Los Angeles, lors de la signature de l'accord aux studios Paramount Pictures.

Hollywood et Bollywood (dont le nom vient de l'implantation des studios à Bombay) avaient déjà multiplié les partenariats ces dernières années.

Le représentant de la délégation indienne, le producteur Bobby Bedi, s'est félicité de cet accord, soulignant que Hollywood et Bollywood "sont économiquement robustes et représentent un intérêt économique et culturel significatif dans leurs pays respectifs".

"L'Inde a toujours été fascinée par Hollywood et cet accord nous rapproche encore, avec l'objectif de partager notre expérience des meilleures pratiques commerciales sur le marché de la production cinématographique locale et internationale", a-t-il ajouté.

Les analystes soulignent que l'industrie de l'image représente un potentiel de développement immense en Inde. Les secteurs de la télévision et du cinéma y ont généré des recettes de 7,7 milliards de dollars en 2008, un chiffre qui devrait grimper à 13 milliards en 2015, selon une étude de la société de consultants PricewaterhouseCoopers.

Cela reste très inférieur aux recettes générées par les studios américains, mais le nombre d'entrées vendues en Inde (3 milliards en 2009) est deux fois plus important qu'aux Etats-Unis.

L'accord devrait également permettre de mettre un peu d'ordre dans la pratique, courante en Inde, de produire des versions locales de films hollywoodiens, reprenant généralement le scénario, les personnages, et jusqu'à la musique du film original.

Une pratique qui a conduit ces dernières années Hollywood à traîner Bollywood devant les tribunaux pour plagiat. La MPAA soulignait mercredi que l'accord prévoyait de renforcer "la protection des contenus".

"Notre industrie dynamique partage les mêmes défis et objectifs", a déclaré dans un communiqué Bob Pisano, le président de la MPAA.

"Les nombreuses co-productions avec des studios indiens ces dernières années sont la preuve des liens grandissants entre nos deux industries. L'accord signé ce jour est un pas important vers l'avant, pour poursuivre ce mouvement", a-t-il dit.