air france en est pour ses frets

thibaut schepman

— 

Air France-KLM va déposer un recours auprès du Tribunal de l'Union européenne.
Air France-KLM va déposer un recours auprès du Tribunal de l'Union européenne. — BARIL-PBI / SIPA

Trois cent quarante millions d'euros : l'amende est salée pour Air France-KLM. Hier, la Commission européenne a sanctionné très lourdement la compagnie franco-néerlandaise, coupable d'avoir participé au « cartel du fret aérien ». Entre 1999 et 2006, treize compagnies aériennes s'étaient entendues pour ne pas faire baisser les prix facturés aux clients dans le transport de marchandises. Suivront ensuite des ententes sur les surtaxes de carburant. Après les attentats du 11 septembre 2001, le « cartel » s'entend à nouveau sur les surcoûts liés aux nouvelles consignes de sécurité. Des atteintes à la concurrence inacceptables pour la Commission, qui leur a infligé une très lourde amende collective.

800 millions d'euros au total
Mais c'est Air France-KLM qui a été le plus lourdement sanctionné. Notamment parce qu'il a très peu collaboré au travail de la Commission au cours des trois années d'enquête. Les autres membres du cartel se répartissent une pénalité d'un montant total de 800 millions d'euros, dont 104 millions pour le britannique British Airways. C'était la Lufthansa, elle-même membre du « cartel », qui avait dénoncé son existence. La compagnie allemande ne paiera pas d'amende.
Hier soir, Air France-KLM a annoncé que le groupe allait déposer un recours auprès du Tribunal de l'Union européenne. Selon le transporteur, le montant de l'amende est disproportionné.
Cette contravention pourrait faire battre de l'aile au géant français, qui avait déjà versé 87 millions de dollars en juillet dernier, pour régler un précédent litige avec les autorités américaines de la concurrence.