Léger rebond à la Bourse de Paris après deux séances de repli

© 2010 AFP

— 

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse (+0,50%) jeudi rebondissant après deux séances de baisse et profitant d'un indicateur meilleur que prévu sur l'emploi aux Etats-Unis.
La Bourse de Paris a terminé en légère hausse (+0,50%) jeudi rebondissant après deux séances de baisse et profitant d'un indicateur meilleur que prévu sur l'emploi aux Etats-Unis. — Jacques Demarthon AFP/Archives

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse (+0,50%) jeudi rebondissant après deux séances de baisse et profitant d'un indicateur meilleur que prévu sur l'emploi aux Etats-Unis.

Le CAC 40 a avancé de 19,07 points à 3.834,84 points dans un volume d'échanges de 2,84 milliards d'euros, traduisant l'attentisme des investisseurs avant un long week-end en France et une semaine cruciale pour les marchés.

Sur les autres grandes places boursières européennes, Francfort a progressé de 0,42%, Londres de 0,56% et l'Eurostoxx 50 de 0,57%.

Après un début de semaine au ralenti, le marché parisien a retrouvé quelques couleurs jeudi, grâce à des publications d'entreprises solides comme France Télécom et Dassault Systèmes.

A l'exception de Renault qui a déçu, les publications du jour ont redonné de l'élan au marché, qui était paralysé par des craintes sur les montants des liquidités que la banque centrale américaine (Fed) s'apprête à injecter dans le système financier.

"On approche de la date-butoir --le 3 novembre-- mais les perspectives sur le montant global de la Fed suscitent des craintes, sachant que le marché anticipe une enveloppe de 500 milliards de dollars", indique Frédéric Rozier, gérant d'actions chez Meeschaert Gestion Privée.

En attendant, le marché a été rassuré par les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis qui sont tombées près de leur plus bas niveau de l'année, un événement notable avant la publication, la semaine prochaine, des chiffres de l'emploi pour le mois d'octobre.

"Ce chiffre a permis au marché de repartir sur une dynamique positive et de quasiment toucher son plus haut niveau de la veille", a poursuivi M. Rozier.

France Télécom a terminé en tête du CAC 40 (+3,11% à 17,20 euros ) grâce à des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Autres résultats salués par le marché: Dassault Systèmes (+7,64% à 55,88 euros), Ipsen (+6,60% à 25,74 euros) et EDF Energies Nouvelles (+2,22% à 31,50 euros) grâce à des perspectives encourageantes.

Poids lourd de l'indice, Total a profité de la hausse des cours du pétrole et des résultats de son concurrent Shell. Il a gagné 1,19% à 39,06 euros avant la publication de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

STMicroelectronics s'est montré solide (+3,07% à 17,20 euros) grâce à ses résultats annoncés la veille. Le titre a profité une nouvelle fois de cette publication, à laquelle il faut ajouter jeudi un relèvement de recommandation par les analystes de Deutsche Bank à "acheter" contre "conserver".

En revanche, Renault a enregistré la plus forte baisse du CAC 40 (-2,58% à 39,57 euros) après des résultats jugés décevants à côté de ceux de ses concurrents, en premier lieu Volkswagen.

Enfin, Alstom (-1,94% à 36,57 euros) a été affecté par les perspectives prudentes de son concurrent, le groupe helvético-suédois ABB, pour le reste de l'année.

  1. Euronext (CAC 40)