La Bourse de Paris se maintient dans le vert

© 2010 AFP

— 

La Bourse de Paris était en hausse jeudi en milieu de journée (+0,71%), dans un marché soutenu par les nombreuses bonnes surprises des publications trimestrielles des entreprises européennes.
La Bourse de Paris était en hausse jeudi en milieu de journée (+0,71%), dans un marché soutenu par les nombreuses bonnes surprises des publications trimestrielles des entreprises européennes. — Jacques Demarthon AFP/Archives

La Bourse de Paris était en hausse jeudi en milieu de journée (+0,71%), dans un marché soutenu par les nombreuses bonnes surprises des publications trimestrielles des entreprises européennes.

A 12H20 (10H20 GMT), l'indice parisien s'adjugeait 27,47 points pour s'inscrire à 3.843,09 points dans un volume d'échanges de 1 milliard d'euros.

Outre des résultats meilleurs que prévu et des perspectives plus optimistes de la part de nombreuses entreprises, le marché était également soutenu par un indice sur la confiance en zone euro qui a fortement augmenté.

La confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs de la zone euro a continué à progresser en octobre, à son plus haut niveau depuis décembre 2007.

La prudence restait toutefois de mise sur les marchés où l'on attend les prochaines mesures de la Fed pour dynamiser l'économie qui pourraient être prises la semaine prochaine. Les interrogations sur l'ampleur de ces mesures et les craintes qu'elles soient finalement moins généreuses que prévu ont depuis le début de la semaine pesé sur la cote.

Dassault Systèmes se détachait du lot en gagnant 7,4% à 55,75 euros, le marché saluant les bonnes performances du groupe et la révision à la hausse de ses objectifs.

Les investisseurs ont également apprécié les publications de France Télécom dont le titre progressait de 3,12% à 17,2 euros et celles d'Ipsen (+5,65% à 25,51 euros).

Total était en hausse de 1,07% à 39 euros, soutenu par les bons résultats du pétrolier Shell qui a annoncé un bénéfice net de 3,463 milliards de dollars au 3e trimestre (+7%).

Du coté des baisses, Renault avait du plomb dans l'aile (-3,19% à 39,25 euros) n'ayant créé aucune bonne surprise pour les investisseurs.

Technip reculait (-2,89% à 58,53 euros) pénalisé par des prises de bénéfices malgré des résultats meilleurs qu'attendu.

  1. Euronext (CAC 40)