Résultats record de Molex: Christian Estrosi voit rouge

SOCIAL Il demande à PSA et Renault de cesser leurs échanges commerciaux...

E.M.

— 

P.SAUTIER / SIPA

Molex devient persona non grata pour le ministre de l’Industrie, Christian Estrosi. Il a demandé à Renault et PSA de ne plus avoir d’échange commercial avec l'équipementier américain.
 
Ce dernier a annoncé ce mercredi des résultats record alors même qu’il refuse de financer le plan social de son usine fermée en 2009.

Dividendes en hausse

Molex a réalisé un chiffre d'affaires de 897,7 millions de dollars au troisième trimestre, en hausse de 33% sur un an. Son bénéfice net atteint 75,1 millions de dollars contre une perte de 15,1 millions un an plus tôt.

«Les revenus et le bénéfice par action ont atteint un record absolu en septembre», les recettes étant même supérieures à ce qu'elles étaient avant la récession, a commenté ce mercredi le PDG Martin Slark, cité dans un communiqué.

Résultat, le groupe compte bien récompenser généreusement ses actionnaires: le montant des dividendes versés va augmenter de 14,8%.

Colère gouvernementale

Des chiffres qui ont provoqué la colère de Christian Estrosi. En réponse aux plaintes déposées aux prud’hommes par des salariés, l’équipementier américain a refusé de financer le plan social de son usine de Haute-Garonne, fermée en 2009 après 11 mois de lutte des salariés. Ce sera donc à la collectivité de payer.

Interrogé à la sortie du Conseil des ministres, il s’agit tout bonnement pour le ministre de l’Industrie d’«une démarche de mépris la plus totale, que ce soit à l'égard des salariés de Molex mais aussi du gouvernement français et de la justice de la France».

«Comment peut-on mépriser autant les engagements qui ont été pris?» a-t-il renchéri. «C'est inadmissible, scandaleux, nous allons utiliser tous les moyens de droit nécessaires, nous allons imposer à Molex de s'expliquer devant la justice française», a promis le ministre.