Le luxe s'offre d'excellents chiffres

acacio pereira (avec AFP)

— 

Bernard Arnault, propriétaire de LVMH.
Bernard Arnault, propriétaire de LVMH. — J. BRINON / AP / SIPA

LVMH, numéro un mondial du luxe, a annoncé hier des ventes en forte hausse, grâce notamment à l'Asie, mais aussi au champagne et à sa marque star Louis Vuitton. Ces chiffres confirment l'embellie dans le secteur observée depuis le début de l'année. Fort d'une hausse de 23,6 % des ventes au 3e trimestre et de 19 % depuis janvier toutes activités confondues, le groupe (Givenchy, Moët et Chandon, Guerlain, Sephora, etc.) entend poursuivre une « stratégie offensive » sur le reste de l'année.

Croissance « à deux chiffres »
« La dynamique continue d'être très forte en Asie, en Europe et en Amérique », a souligné le groupe dans un communiqué. La Chine est devenue le nouvel eldorado du luxe mondial, lui permettant notamment de mieux passer la crise en 2009. L'Asie (hors Japon) représente 25 % du chiffre d'affaires de LVMH, les Etats-Unis 23 %, l'Europe (hors France) 20 % et la France 13 %. La marque phare du groupe, Louis Vuitton, poursuit trimestre après trimestre une croissance « à deux chiffres ». Depuis le 1er janvier, l'action LVMH a pris 40 % , mais ses concurrents ne sont pas en reste : le titre PPR (Gucci, YSL, Fnac, Conforama, etc.), comme celui du suisse Richemont (Cartier, Van Cleef & Arpels, etc.), a pris plus de 35 %. L'action d'Hermès a, elle, bondi de 91,6 %.