Ryanair fait «du chantage pur et simple» en quittant Marseille, critique le PCF

AFP

— 

Le PCF a dénoncé jeudi «une opération de chantage pur et simple», en commentant l'annonce la veille par la compagnie aérienne Ryanair de la fermeture prochaine de sa base de Marseille après sa mise en examen pour «travail dissimulé».
«Le "retenez-moi ou je fais un malheur" de l'avionneur est surtout une opération de chantage pure et simple, celui-ci affirmant pouvoir rouvrir la base marseillaise sous trois mois si l'Etat français plie devant ses exigences», écrit le PCF dans un communiqué.
Le Parti «met en garde le gouvernement contre une éventuelle négociation en sous-mains (...) Le droit du travail français n'est ni marchandable, ni négociable et l'entreprise a le devoir de se plier aux règles qui protègent les salariés et leurs conditions de travail».