revers américain pour edf

— 

Les ambitions d'EDF aux Etats-Unis ont subi un sérieux revers ce week-end avec le retrait de son allié Constellation d'un projet de construction de réacteur nucléaire et cette décision laisse planer la perspective d'un coûteux divorce pour l'électricien français. A la surprise générale, Constellation Energy Group (CEG) a annoncé qu'il cessait ses démarches visant à obtenir auprès du Département américain de l'Energie une garantie de prêt pour la construction d'un réacteur nucléaire EPR à Calvert Cliffs (Maryland). Selon des responsables de l'administration Obama, Constellation et EDF étaient pourtant à deux doigts de décrocher « une garantie de prêt de 7,5 milliards de dollars ».