Appels à la grève au-delà du 12 octobre: le point sur les secteurs concernés

SOCIAL Les Transports comme l'Energie et les Telecoms radicalisent leur mobilisation...

E.M.

— 

Des manifestants contre la réforme des retraites à Paris, le 23 septembre 2010.
Des manifestants contre la réforme des retraites à Paris, le 23 septembre 2010. — AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Les huit organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, FO et UNSA) ont confirmé lundi une quatrième journée de mobilisation contre la réforme des retraites le 12 octobre prochain.

Mais de plus en plus de secteurs se radicalisent: ils appellent à des grèves reconductibles, où les salariés devront voter tous les jours la reconduction, ou non, du mouvement; ou illimitées, par définition sans limite d'heure ou de date.

20minutes.fr fait le point sur ce qui vous attend mardi prochain.

Education nationale

Les syndicats majoritaires dans la fonction publique, dont l'Education nationale, ont tous appelé au mouvement de grève le 12 octobre. Mardi prochain, de nombreuses crèches et écoles devraient donc être fermées. Plusieurs administrations, comme les mairies ou les préfectures, risquent aussi de rester portes closes.

Mais les fédérations de fonctionnaires CGT, majoritaires dans la fonction publique d'Etat, ont déposé un préavis de grève plus long, du 12 au 18 octobre.

SNCF

A la SNCF aussi, on fera grève le 12 octobre. Mais les syndicats s'orientent vers un mouvement qui pourrait durer plusieurs jours. Quatre des principales organisations ont officiellement déposé un préavis de grève illimitée à partir de mardi prochain.

«Les organisations syndicales ont décidé de déposer un préavis reconductible par périodes de 24 heures à partir du 12 octobre minuit», a déclaré mercredi Gilbert Garrel (CGT-cheminots) devant la presse. «Les cheminots en assemblées générales, à partir du 13 au matin, décideront du caractère reconductible de ce mouvement», a-t-il ajouté.

Transports urbains

Les transports urbains en France pourraient aussi être touchés au-delà du 12 octobre. A Paris, la CGT-RATP, majoritaire, a déposé mardi un préavis de grève illimitée, rejoignant ainsi la CFDT, FO-RATP et SUD-RATP. Le syndicat Unsa-transports de la RATP n’a pas en revanche déposé de préavis de grève illimitée face aux refus de ses adhérents.

En province, 85 réseaux de transports urbains ont déposé des préavis de grève, a recensé vendredi l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP). Parmi eux, 29 sont reconductibles.

Aéroports

Cinq syndicats d'Air France (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, Unsa) ont appelé ce jeudi les salariés de la compagnie à faire grève mardi prochain.

Même s’ils ne parlent pas encore d’un mouvement reconductible, «nous étudions les possibilités de nous inscrire dans l'après 12 octobre», a expliqué un délégué CGT à l'AFP.

Energies

Dans le secteur de l'énergie, aussi, les appels à la mobilisation au-delà du 12 octobre se multiplient. La fédération CGT de l'énergie, premier syndicat du secteur, va déposer un préavis de grève illimitée à partir du 12 octobre dans les 140 entreprises électriques et gazières (dont EDF et GDF Suez).

La fédération nationale des industries chimiques CGT (Fnic-CGT) et la CGT du groupe Total ont aussi appelé à un mouvement reconductible.

La Poste et France Télécom

Sud-PTT, deuxième syndicat à la Poste et à France Télécom, a déposé des préavis de grève reconductible dans ces deux entreprises à partir du 12 octobre, a annoncé jeudi le syndicat dans un communiqué.

Ports et docks

Les terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavera, près de Marseille, sont bloqués depuis neuf jours pour protester contre certains points de la réforme portuaire mais aussi le projet de loi sur les retraites.

D'autres ports pourraient être touchés. La fédération nationale des syndicats maritimes (FNSM) CGT a annoncé mardi qu'elle appelait les 40.000 marins du commerce, de la pêche et les personnels sédentaires employés par les compagnies maritimes à «des mouvements de grève reconductible».

France Télévisions

Enfin, les syndicats CGT, FO et CFTC de France Télévisions ont déposé mercredi leur préavis de grève reconductible dès la semaine prochaine.