Retraites: La grève à la SNCF risque de durer

SOCIAL Quatre syndicats ont déposé un préavis de grève reconductible...

E.M. avec AFP

— 

La gare Saint-Lazare à Paris lors de la journée de grève contre les retraites du 13 septembre 2010.
La gare Saint-Lazare à Paris lors de la journée de grève contre les retraites du 13 septembre 2010. — Jacques Brinon/AP/SIPA

Comme pressenti mercredi matin, le mouvement à la SNCF contre la réforme des retraites se radicalise.

Grève reconductible

Quatre des principaux syndicats ont officiellement déposé un préavis de grève reconductible à partir du 12 octobre, date de la quatrième journée de mobilisation contre le projet de loi, a indiqué mercredi un porte-parole de la CGT, à l'issue d'une réunion commune à Paris.

«Les organisations syndicales ont décidé de déposer un préavis reconductible par périodes de 24 heures à partir du 12 octobre minuit», a déclaré Gilbert Garrel (CGT-cheminots) devant la presse. «Les cheminots en AG (assemblées générales, ndlr), à partir du 13 au matin, décideront du caractère reconductible de ce mouvement», a-t-il ajouté.

«Le préavis leur donne cette opportunité, ce sont eux dans la démocratie, à travers le débat, et dans un cadre interprofessionnel et unitaire le plus large possible, qui définiront les suites qu'ils donneront au conflit», a-t-il précisé. Selon lui, «on a un gouvernement qui ne veut rien entendre, il va falloir donner une autre dimension au mouvement».

Radicalisation

La CGT-cheminots, première force syndicale à la SNCF avec 39% des voix, avait appelé ce matin les autres syndicats à se lancer dans un mouvement illimité. Trois syndicats minoritaires de cheminots (FO, CFTC et CFE/CGC) ont déjà déposé leur préavis de grève reconductible.

Cette annonce marque une radicalisation du mouvement dans le secteur des transports.  Côté RATP, la CGT-RATP a déposé mardi un préavis de grève illimitée, rejoignant ainsi la CFDT, FO-RATP et SUD-RATP. FO transports et CGT transports ont aussi appelé mardi tous les salariés du secteur à travers la France à se lancer dans ce type d’actions.