c'est la ruée vers les sitesd'annonces

— 

C'est l'un des marchés français les plus dynamiques du moment : la petite annonce en ligne. Seloger, Priceminister, Leboncoin, Keljob… Ces sites spécialisés intéressent au plus haut point les grands groupes de médias, étrangers ou français, en pleine bataille pour en prendre le contrôle.
Mardi, l'éditeur allemand Axel Springer a déposé officiellement son offre publique d'achat sur le plus convoité d'entre tous : seloger.com, premier groupe d'immobilier sur Internet. Hier, le groupe Le Figaro a dit qu'il débourserait 20 millions d'euros pour devenir le seul maître à bord de sa filiale de petites annonces, Adenclassifieds. Et

leboncoin.fr, l'un des sites d'annonces gratuites les plus consultés, vient d'être racheté par le norvégien Schibsted.
Ces sites sont très convoités car ils attirent de plus en plus de publicités, aux dépens du papier, moins percutant et moins pratique. Leur montée en puissance est loin d'être terminée. Et leur valeur devrait encore grimper.G. W.