Le budget 2011 annoncé en direct

J. R.

— 

17h16. Trois questions et c'est la fin de la présentation à Bercy.

17h11. «François qualifierait ce budget d'historique. Je dirais qu'il est hors-norme», répond Christine Lagarde à la première question.

17h10. Finie la présentation. Place aux questions des journalistes.

17h06. Il y a aura un «recentrage sur les aides à l'investissement pour les petites et moyennes entreprises». Christine Lagarde aborde rapidement toutes les mesures de «l'édifice». La ministre de l'Economie a assuré que le guvernement reviendrait «sur la taxe professionnelle pour améliorer le dispositif».  

17h03. «Nous augmentons d'un point l'imposition sur les revenus du capital», a déclaré la ministre de l'Economie lors de l'annonce des mesures concernant les différentes niches fiscales.

Les offres triple-play (Internet, téléphonie et télévision) verront bien la TV passer de 5,5% à 19,6%. Et le cadeau fait aux jeunes mariés ou pacsés va disparaître dès janvier 2011.


16h56. Tadam ! Christine Lagarde dévoile les chiffres-clés du projet de loi de finances pour l'année prochaine. Premier cité: celui de la croissance.

Le gouvernement prévoit ainsi une croissance de 1,5% en 2010. Et ce sera 2% en 2011. Et pour ceux qui pourraient en douter, la ministre l'assure: «il n'y a aucune raison que nous ne puissons atteindre» ce chiffre. C'est dit.
16h54. Développer l'économie, «c'est mettre du travail dans l'économie». Dans ce cadre, la réforme des retraites est «emblématique et nécessaire», estime Christine Lagarde.

16h52. Pour Christine Lagarde, «réduire les déficits est un impératif économique et un engagement européen». Une référence aux promesses prises en janvier dernier avec Bruxelles.

16h48. La ministre de l'Economie et des Finances prend la parole. Selon Christine Lagarde, «la reprise est engagée en France. Le pays est désormais dans l'après-crise». Elle se base sur plusieurs graphiques pour illustrer ses déclarations.

Pour la ministre de l'Economie, la situation actuelle montre donc que la politique de relance menée était la bonne.
16h47. Selon François Baroin, le budget 2011 est un budget de «responsabilités» et de sortie de crise.
16h45. De la rigueur oui mais François Baroin rassure: «Le gouvernement a choisi d'épargner les plus défavorisés». Le gouvernement ne touchera donc pas au RSA, les aides à la personnes seront réservées et les aides aux personnes handicapées également.
16h41. François Baroin annonce le coup de rabot sur les niches fiscales qui permettra de «continuer à soutenir la croissance». Autre mesure prévue: la limitation de la dépense publique. «L'effort sera historique et sans précédent». Selon le ministre du budget les dépenses de l'Etat vont s'élever à 357 milliards d'euros

16h39. François Baroin est le premier à prendre la parole. Selon le ministre du Budget, les mesures prévues par le gouvernement sont «historiques. C'est une réduction du déficit qui ne s'est jamais vue depuis ces 50 dernières années.»

Christine Lagarde et François Baroin présentent le Projet de loi de finances pour 2011 devant la presse ce mercredi depuis Bercy.